• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Anticorps circulants naturels

Covid-19 : l’immunité naturelle des enfants infectés durerait 7 mois

Les enfants ayant contracté la Covid-19 développeraient des anticorps circulants naturels pendant au moins sept mois, suggère une nouvelle étude.

Covid-19 : l’immunité naturelle des enfants infectés durerait 7 mois evgenyatamanenko/iStock

  • Publié le 21.03.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Au 19 mars 2022, 39 402 506 doses de rappel ont été réalisées.
  • Depuis le 22 décembre 2021, les enfants de 5 à 11 ans sont éligibles à la vaccination.
  • Depuis le 24 janvier, tous les adolescents âgés de 12 à 17 ans sont également éligibles au rappel, six mois après leur schéma vaccinal initial complet.

Combien de temps dure l’immunité des enfants ayant été infectés par le SARS-Cov-2 ?

Si jusqu’à présent, plusieurs études s’étaient penchées sur les taux d’anticorps circulants naturels d’adultes plusieurs mois après avoir contracté la Covid-19, cette étude publiée dans Pediatrics est l'une des premières à s’intéresser aux enfants. Selon ses auteurs, chercheurs à l'UTHealth Houston (États-Unis), les 5-19 ans développeraient une immunité durant au moins sept mois.

Trois prélèvements à trois moments différents de l’épidémie

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont analysé les données de 218 enfants de l'État du Texas âgés de 5 à 19 ans ayant participé à l'enquête Texas CARES depuis octobre 2020. Le but de cette enquête est d'évaluer le statut des anticorps anti-Covid-19 au fil du temps parmi une population d'adultes et d'enfants au Texas.

Trois prélèvements sanguins ont été réalisés : un avant le déploiement des vaccins, les deux autres pendant les vagues Delta et Omicron.

Les volontaires qui se sont inscrits à l'étude ont fourni aux chercheurs trois prélèvements sanguins distincts. Les échantillons ont été prélevés avant le déploiement du vaccin et pendant les variantes Delta et Omicron. À ce jour, les chercheurs ont achevé trois phases différentes de l'étude.

"Ces résultats sont importants car les informations que nous avons recueillies auprès des enfants infectés par la Covid-19 ne différaient pas du tout selon que l'enfant était asymptomatique, la gravité des symptômes, le moment où il avait contracté le virus, qu'il avait un poids sain ou était obèse, ou selon le sexe. C'était la même chose pour tout le monde", souligne Sarah Messiah, autrice correspondante de l’étude.

96 % des enfants encore protégés sept mois après l’infection

Les résultats montrent que 96 % des personnes infectées ont continué à avoir des anticorps jusqu'à sept mois plus tard. Et, lors de la troisième et dernière mesure, réalisée pendant la vague Omicron, bien plus de la moitié (58 %) de l'échantillon était encore négative pour les anticorps induits par l'infection. Ces résultats ne tiennent pas compte de l'impact de la protection vaccinale, précisent les auteurs.

Pour le Dr Messiah, ces résultats sont une étape supplémentaire dans la compréhension de l’impact du virus sur les enfants. "La littérature adulte nous montre que l'infection naturelle, plus la protection induite par le vaccin, vous donne la meilleure défense contre la Covid-19", affirme-t-elle. Toutefois, "il y a eu un malentendu de la part de certains parents qui pensent que juste parce que leur enfant a eu la Covid-19, il est maintenant protégé et n'a pas besoin d'être vacciné".

"Si notre étude est encourageante en ce sens qu'une certaine quantité d'anticorps naturels dure au moins six mois chez les enfants, nous ne connaissons toujours pas le seuil de protection absolu. Nous disposons d'un outil formidable pour donner aux enfants une protection supplémentaire en les faisant vacciner, alors si votre enfant est éligible, profitez-en", conclut le Dr Messiah.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES