• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Focus

Mais d'où vient la sensation de déjà-vu ?

Alors que 60% à 70% d'entre nous a déjà éprouvé la sensation de déjà-vu, l'Observatoire B2V des Mémoires nous éclaire sur ce phénomène.

Mais d'où vient la sensation de déjà-vu ? :Khosrork / istock.


  • Publié le 08.03.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le déjà-vu est la sensation d'avoir déjà été témoin ou d'avoir déjà vécu une situation présente.
  • Elle est souvent accompagnée d'une sensation d'irréalité ou d'étrangeté.

"La sensation de déjà-vu ne dure généralement pas plus de trente secondes. Elle survient plutôt en intérieur qu'en extérieur et en fin de journée", commente l'Observatoire B2V des Mémoires.

La fatigue et le stress sont des facteurs prédisposants

Le déjà-vu touche plus ou moins tout le monde mais il est davantage présent chez les plus jeunes et a tendance à disparaître avec l'âge. La fatigue et le stress sont des facteurs prédisposants, "car peut-être modifient-ils les ressources d'attention", poursuivent les experts. Ces expériences se reproduisent habituellement plusieurs fois chez le même sujet.

Les interprétations ou les tentatives d'explication du phénomène de "déjà vu" sont multiples, même si la plus commune concerne "une sorte de dissociation des deux processus physiologiques de notre mémoire activés généralement ensemble : familiarité et rappel", expliquent les spécialistes.

Le déjà-vu pourrait aussi survenir dans une expérience ou un aspect (un objet, un lieu, un visage etc.) déjà familier mais dont la reconnaissance est empêchée par un contexte différent, qui conduit à identifier "de façon excessive" l'ensemble de la scène comme familière. Le contrôle se mettant en place, rapidement la personne comprend que c'est "un ressenti subjectif" et non une réalité.

Quand doit-on s'inquiéter ?

Quelle que soit l’explication, "le phénomène est en quelque sorte physiologique (un peu comme parfois le sentiment du mot au bout de la langue ou le lapsus) et ne doit pas inquiéter sauf s'il se répète souvent, s'il est très monothématique ou survient de façon prolongée", rassure l'Observatoire B2V des Mémoires .

Le déjà-vu existe néanmoins dans un certain nombre de situations pathologiques et n'est alors plus normal. En neurologie, on peut citer l'épilepsie temporale, mais la sensation est alors souvent pressentie et identique d'une expérience à une autre. Il est aussi rapporté dans des maladies psychiatriques et lors de la consommation de produits psychostimulants (amphétamines).

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES