• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Alcool : même une consommation modérée nuit au cerveau

L’alcool endommage notre cerveau à partir d’un verre par jour… À partir de quatre, la répercussion équivaut à un vieillissement de dix ans. 

 Alcool : même une consommation modérée nuit au cerveau igorr1/istock


  • Publié le 05.03.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Boire régulièrement, même en quantité modérée, aurait des impacts très négatifs sur le cerveau.
  • Les auteurs de l’étude recommandent à la population de faire attention à leur consommation d’alcool.

Selon les recommandations de Santé Publique France, il faudrait consommer au maximum deux verres d’alcool par jour, pas tous les jours et, au plus, 10 verres par semaine…. Mais même cette quantité pourrait avoir des effets néfastes sur notre cerveau, d’après une étude publiée dans la revue Nature Communications. En effet, les chercheurs estiment qu’à partir d’une unité d’alcool par jour, cet organe commence à être endommagé et que chaque verre supplémentaire augmente ce risque. 

Des changements dans le cerveau qui équivalait à un vieillissement de 10 ans

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont analysé les IRM cérébrales de plus de 36 000 personnes. "Le fait que nous disposions d'un échantillon très important nous permet de trouver des différences subtiles, comme l’impact entre boire l'équivalent de 25 centilitres et 50 centilitres de bière par jour", explique Gideon Nave, l’un des auteurs de l’étude. Dans le détail, les chercheurs ont observé que le fait de consommer régulièrement deux verres d’alcool par jour était associé à des changements dans le cerveau qui équivalaient à un vieillissement de deux ans. À trois verres, celui-ci était de trois ans et demi. En revanche, passer de zéro à une unité d'alcool n’avait pas beaucoup d’impact sur le cerveau : une demi-année de vieillissement. Enfin, la différence entre zéro et quatre verres d’alcool par jour était, quant à elle, de plus de dix ans de vieillissement.

Réduction de la matière grise et blanche

"Ces résultats contrastent avec les directives scientifiques et gouvernementales sur les limites de consommation d'alcool, analyse Henry Kranzler, l’un des auteurs. Par exemple, bien que le National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (un organisme qui sensibilise la population américaine aux dangers de l’alcool) recommande aux femmes de ne pas consommer en moyenne plus d'un verre par jour, pour les hommes les limites sont fixées au double, une quantité qui dépasse donc le niveau de consommation que, dans notre étude, nous avons trouvé associé à une diminution du volume du cerveau". En effet, le vieillissement dont parlent les scientifiques, c’est en réalité la réduction du volume de matière grise et blanche dans notre cerveau. La première sert à stocker des informations et à réaliser des opérations mentales, tandis que la seconde s’occupe de la diffusion des informations dans le système nerveux. 

Vaut-il mieux boire un verre tous les jours de la semaine ou sept verres en un soir ?

À l’avenir, les auteurs souhaitent poursuivre leurs travaux afin de mieux comprendre pourquoi la consommation - même faible - d’alcool endommage le cerveau. Enfin, ils souhaitent mieux analyser d’autres types de buveurs : "Cette étude a porté sur la consommation moyenne, mais nous sommes curieux de savoir si boire quotidiennement une bière par jour vaut mieux que de ne pas en boire pendant la semaine, puis sept le week-end, explique Gideon Nave. Il existe des preuves que la consommation excessive d'alcool est pire pour le cerveau, mais nous n'avons pas encore étudié plus précisément ce lien". Réponse à la prochaine étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES