• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Santé cardiovasculaire

Covid-19 : 15 millions de patients souffriraient de problèmes cardiaques des mois après la contamination

Une infection au coronavirus, même avec une forme légère, augmenterait de 55 % le risque de développer une maladie cardiovasculaire dans l’année qui suit la contamination. La hausse de ce risque était indépendante du statut vaccinal.

Covid-19 : 15 millions de patients souffriraient de problèmes cardiaques des mois après la contamination spukkato/iStock


  • Publié le 09.02.2022 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les personnes infectées par le coronavirus seraient plus susceptibles d’être atteintes de lésions cardiaques que celles qui n'avaient pas contracté le virus.
  • Le risque de problèmes cardiaques augmenterait aussi chez les patients contaminés, qui ont souffert de formes légères, et chez ceux à bas risque de développer une maladie cardiovasculaire.

Environ 4 % des personnes touchées par la Covid-19 seraient atteintes d’une maladie cardiovasculaire, d’après une étude publiée dans la revue Nature Medicine le 7 février. "Certaines personnes peuvent penser que c’est un petit chiffre, mais ce n'est pas le cas, étant donné l'ampleur de la pandémie", a précisé l'auteur principal Ziyad Al-Aly, professeur à l'université Washington à Saint-Louis, dans un communiqué. Selon les chercheurs, le coronavirus aurait provoqué chez plus de 15 millions de personnes des problèmes cardiaques, car à ce jour, 380 millions de malades ont contracté la Covid-19 dans le monde.

Dans les travaux, les auteurs ont signalé que le risque de développer une pathologie cardiovasculaire jusqu’à un après l’infection au coronavirus aurait augmenté de 55 %. Problème : ce risque grimperait également chez les patients qui sont peu susceptibles de souffrir d’une atteinte cardiaque et ceux ayant contracté une forme légère de la Covid-19.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont examiné les données de santé de 153.760 Américains contaminés par le virus entre mars 2020 et janvier 2021. Ils ont comparé leurs informations avec celles de 5 millions de patients non infectées durant la même période. Très peu de volontaires étaient vaccinées, car les vaccins n'étaient pas encore largement disponibles au moment de l’étude.

Un risque accru chez les personnes ayant fait des formes légères

Au-delà des 30 jours suivant l'infection, les personnes atteintes de Covid-19 présenteraient un risque accru de maladies cardiovasculaires, notamment des troubles cérébrovasculaires, des dysrythmies, des cardiopathies ischémiques et non ischémiques, des péricardites, des myocardites, des insuffisances cardiaques et des maladies thromboemboliques, d’après les résultats. Les chercheurs ont constaté que le risque de développer une maladie coronarienne grimpait de 72 %, celui de faire un arrêt cardiaque de 63 % et celui de faire un AVC de 52 %.

Ce risque élevé était aussi observé chez les personnes qui n'étaient pas hospitalisées pendant la phase aiguë de l'infection. "Mais le plus remarquable est que des personnes qui n'ont jamais eu de problèmes cardiaques et qui étaient considérées comme à faible risque développent également des problèmes cardiaques après avoir contracté la maladie", a déclaré Ziyad Al-Aly.

"Nos données ont montré un risque accru de lésions cardiaques pour les jeunes et les personnes âgées, les hommes et les femmes, les Noirs, les Blancs, les personnes obèses et celles qui ne le sont pas, les personnes diabétiques et celles qui ne le sont pas ; les personnes ayant déjà souffert d'une maladie cardiaque et celles qui n'en ont jamais souffert, les personnes souffrant d'une infection légère au coronavirus et celles souffrant d'une infection plus grave qui ont dû être hospitalisées pour cela", a-t-il développé.

Un risque élevé chez les personnes infectées peu importe le statut vaccinal

Pour être certains que le risque de maladies cardiovasculaires n’était pas influencé par la vaccination, les scientifiques ont fait des analyses supplémentaires. Ces dernières ont révélé que la hausse de ce risque était accrue chez les patients contaminés, quel que soit leur statut vaccinal.

"Nos résultats mettent en évidence les graves conséquences cardiovasculaires d'une infection à la Covid-19. (…) En raison de la nature chronique de ces maladies, elles auront probablement des conséquences durables pour les patients et les systèmes de santé, et auront également de larges répercussions sur la productivité économique et l'espérance de vie", a conclu le chercheur, Ziyad Al-Aly.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES