• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Infarctus, AVC

Allaiter diminuerait le risque cardiovasculaire chez les mères

Les femmes qui donnent le sein à leur enfant seraient moins susceptibles d’avoir un accident vasculaire cérébral mais également de développer une maladie cardiovasculaire.

Allaiter diminuerait le risque cardiovasculaire chez les mères Nestea06/istock


  • Publié le 17.01.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recommandé un allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de vie du bébé.

L’allaitement a de nombreuses vertus pour le bébé, notamment le renforcement des défenses immunitaires, la réduction du risque d’obésité, d’infections respiratoires et d’allergies. Ce mode d'alimentation du nouveau-né a également des bienfaits pour la maman. Selon une étude publiée dans la revue Journal of the American Heart Association, les femmes qui allaitent auraient moins de risques de développer une maladie cardiovasculaire ou d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC) par rapport aux mères qui n’allaitent pas. 

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de santé de près de 1,2 millions de femmes, recueillies grâce à huit études précédemment menées entre 1986 et 2009 en Australie, en Chine, en Norvège, au Japon et aux États-Unis. "Nous avons obtenu des informations sur la durée durant laquelle les femmes ont allaité, le nombre de naissances, l'âge lors du premier accouchement et des événements de santé comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral que certaines femmes ont pu avoir plus tard dans la vie", a expliqué Lena Tschiderer, auteure de l’étude. 

12 % de risque en moins d’avoir un AVC

D’après les résultats, 82 % des femmes ont déclaré avoir allaité leur enfant à un moment de leur vie. Parmi elles, 11 % étaient moins susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire. Les scientifiques ont aussi découvert que les femmes ayant allaité pendant 10 ans avaient 14 % de risques en moins de souffrir d'une maladie coronarienne, à savoir une affection qui touche les artères ayant pour fonction d'alimenter le cœur en sang. Ces dernières avaient également 12 % de risque en moins de souffrir d'accidents vasculaires cérébraux et 17 % en moins de décéder d'une maladie cardiovasculaire.

En ce qui concerne la durée d’allaitement, les scientifiques ont estimé que les mamans qui avaient allaité pendant 12 mois ou plus au cours de leur vie semblaient moins susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire, par rapport aux femmes non-allaitantes. En revanche, l'âge de la grossesse et le nombre d’enfants ne semblaient pas impacter le risque de maladie cardiovasculaire. 

L'allaitement, une pratique à encourager

"Il est important que les femmes soient conscientes des avantages de l'allaitement pour la santé de leurs bébés et aussi pour leur propre santé. De plus, ces résultats (...) mettent en évidence la nécessité d'encourager l'allaitement maternel avec des environnements adaptés à cette pratique, ainsi que des programmes et une éducation à ce sujet pour les familles avant et après l'accouchement", a déclaré Peter Willeit, l’un des auteurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES