• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

«Une infection = une injection» : Olivier Véran rectifie le tir

Ce 2 février, le ministre de la Santé a esquissé, sur le plateau de BFMTV, un calendrier de levée des restrictions. Il a surtout rétabli une égalité entre les personnes vaccinées et malgré tout infectées qui avait été chahutée par les règles de validation du pass vaccinal. Mais où en sont les contaminations et les hospitalisations dans le pays ? On fait le point.

\ Ridofranz/iStock


  • Publié le 03.02.2022 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Actuellement, 376.478.335 cas de coronavirus ont été confirmés dans le monde, dont 145.681.972 infections en Europe.
  • Au 1er février, 54.009.743 Français ont reçu au moins une dose du vaccin contre la Covid-19.

"Le pire est derrière nous. On a vécu la pire des vagues depuis deux ans. Même si on avait d'autres vagues, on a toutes les raisons de penser que ce serait des variants moins dangereux". C’est ce qu’a déclaré Olivier Véran, ce mercredi soir, lors d’une interview accordée à BFMTV, qui a duré près de deux heures. "À l’échelle du pays, on a dépassé le pic de contaminations (...) On est en train d’arriver au pic d’hospitalisations", a ajouté le ministre de la Santé, en précisant qu’au moins un Français sur deux avait contracté le coronavirus depuis le début de la pandémie.

Fin des restrictions et du pass vaccinal

Sur le plateau de BFMTV, il a annoncé plusieurs bonnes nouvelles. Olivier Véran a indiqué qu’il envisageait la suppression du pass vaccinal. "La fin, on la connaît, c'est juillet. Mais si nous pouvons supprimer le pass avant, nous le ferons", a-t-il spécifié.

Le ministre de la Santé a également dévoilé un assouplissement des règles d’obtention du pass pour les malades de la Covid-19. "Une infection = une injection. (…) Si vous avez eu une injection et deux épisodes infectieux, ou que vous avez eu deux injections et une infection, que cette infection soit avant les injections, au milieu ou après, ou que vous ayez eu trois injections de vaccin, vous conserverez le bénéfice de votre pass", a assuré Olivier Véran.

Il a également évoqué la possible fin du masque en intérieur pour le "printemps, si l’épidémie suit son cours. On l'a déjà fait. Avant la vague Delta, on avait retiré le masque dans les cinémas. Il était conseillé, mais plus obligatoire", a rappelé le ministre de la Santé.

Une baisse des contaminations

Selon les dernières données de Santé Publique France, 315.363 cas de Covid-19 ont été recensés au 2 février. Bien que ce chiffre soit élevé, une baisse a été constatée. Sur sept jours, 306.076 personnes atteintes du coronavirus ont été enregistrées chaque jour contre 365.130 cas il y a une semaine. Pour la première fois depuis octobre dernier, le R0, un indicateur qui représente le taux de reproduction du virus (le nombre de personnes infectées par un cas contagieux), est inférieur à 1.

Une hausse des hospitalisations

Ce 2 février, 32.720 personnes étaient dans un centre hospitalier pour une infection au coronavirus. Parmi eux, 3.230 patients ont été admis à l’hôpital ces dernières 24 heures. Le 1er février, 32.894 Français étaient à l’hôpital car ils souffraient de la Covid-19, et, il y a une semaine, 30.624 malades du coronavirus étaient dans un établissement hospitalier. Ce mercredi, 3.700 personnes étaient accueillies dans les services de soins critiques, dont 366 admissions, contre 3.751 mardi et 3.712 une semaine auparavant.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES