• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Mélatonine

Sommeil : une lumière, même douce, pourrait être un cauchemar pour vos enfants

On le sait : il est déconseillé de regarder la télévision, d’utiliser son téléphone ou sa tablette avant de dormir car leur lumière bleue perturbe le sommeil. Selon une étude américaine, toute exposition à la lumière avant le coucher peut réduire les taux de mélatonine, l’hormone du sommeil, chez les enfants.

Sommeil : une lumière, même douce, pourrait être un cauchemar pour vos enfants Choreograph/iStock


  • Publié le 02.02.2022 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une exposition à la lumière a diminué les taux de mélatonine chez les enfants de 69,4 à 98,7 % par rapport à la nuit précédente.
  • Environ une heure après l'extinction de la lumière, les niveaux mélatonine n'ont pas augmenté chez la plupart des enfants.

La veilleuse permet d’éloigner les monstres qui se cachent sous le lit des enfants et lutter contre leur peur du noir. Problème : cette lampe de très faible intensité allumée la nuit pourrait avoir un impact sur le sommeil des tout-petits. C’est ce qu’ont révélé des scientifiques américains dans une étude publiée dans la revue Journal of Pineal Research le 8 janvier. Ils ont signalé que tout type d’exposition, même minime, à la lumière, par exemple une lueur de bougie, pourrait empêcher les enfants de dormir.

"Chez l'adulte, la lumière durant la soirée supprime la mélatonine de manière non-linéaire en fonction de l'intensité. Chez les enfants, une lumière d'une faible intensité avant le coucher a un effet suppresseur robuste de mélatonine (à savoir l’hormone du sommeil)", ont écrit les auteurs dans les recherches.

Une analyse des taux de mélatonine chez les enfants

Avant de tirer cette conclusion, les chercheurs ont mené leurs travaux auprès de 36 enfants, âgés de 3 à 5 ans, en bonne santé pendant 9 jours. Durant l’étude, les tout-petits portaient un appareil au poignet qui suivait leur sommeil et leur exposition à la lumière. Pendant les sept premiers jours, les enfants ont dû dormir à des horaires fixes afin de régler leur horloge biologique et que leur taux de mélatonine augmente chaque soir à peu près à la même heure.

Le huitième jour, l’équipe a transformé la chambre des enfants en "grotte". Elle a placé du plastique noir sur toutes les fenêtres afin que la lumière soit tamisée. Les scientifiques ont prélevé des échantillons de salive des tout-petits toutes les demi-heures, du début de l’après-midi jusqu’à l’heure du coucher, pour déterminer à quel moment leur taux de mélatonine grimpait. Le dernier jour, les enfants ont joué à jeux sur une table lumineuse une heure avant de se coucher. L'intensité lumineuse variait de "5 à 5.000 lux".

Une diminution des taux de mélatonine chez les enfants à cause de l’exposition à la lumière

D’après les résultats, l’exposition à la lumière a réduit les taux de mélatonine de 69,4 à 98,7 % par rapport à la nuit précédente. Selon les scientifiques, même en réponse à une lumière dont l’intensité variait de 5 à 40 lux (qui est beaucoup plus faible que la lumière typique d'une pièce), la mélatonine a chuté en moyenne de 78 %. "Nous avons également constaté que les niveaux de mélatonine sont restés inférieurs à 50 % pendant au moins 50 minutes après l’extinction de la lumière pour la majorité (62 %) des participants", ont indiqué les chercheurs.

"Nous avons été très surpris de constater une suppression élevée de la mélatonine pour toutes les intensités de lumière, même faibles", a déclaré Lauren Hartstein, auteure principale de l’étude dans un communiqué. L’équipe a conclu que les enfants d’âge préscolaire étaient très sensibles à l’exposition à la lumière avant le coucher. Elle a recommandé aux parents de réduire cette dernière pour favoriser les bonnes habitudes de sommeil chez les enfants.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES