• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Pass vaccinal : pourquoi affiche-t-il une date d’expiration malgré la dose de rappel ?

De nombreux patients disposent désormais d’un schéma vaccinal complet. Mais certains se sont aperçus que leur pass vaccinal ne serait bientôt plus valide. Ce problème concernerait les patients testés positifs à la Covid-19 avant leur première injection ou entre les deux premières doses. Explications.

Pass vaccinal : pourquoi affiche-t-il une date d’expiration malgré la dose de rappel ?  laurence soulez/iStock


  • Publié le 01.02.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les personnes qui ont un schéma vaccinal complet, dont le pass vaccinal affiche un message d’expiration à cause du bug de l’Assurance maladie, peuvent télécharger une nouvelle version de leur attestation de vaccination pour profiter d’un pass définitif.
  • Le certificat de rétablissement obtenu après un test positif à la Covid-19 sera désormais valable que quatre mois et non plus six.

Ce 1er février, plusieurs Français ont eu une mauvaise surprise en ouvrant leur application TousAntiCovid. Ils ont découvert un message d’alerte qui indiquait que leur pass sanitaire allait expirer prochainement. Pourtant, ces citoyens ont reçu leur dose de rappel. Selon l'Assurance maladie, il s’agirait d’un bug de la gestion des données. Ce problème technique, lié au nombre total de doses reçues par un patient, concernerait les personnes contaminées par la Covid-19 avant la première dose ou entre les deux injections.

Pour ces Français, qui n'ont bénéficié que d’une seule dose, le rappel est considéré comme étant la deuxième injection car l’infection antérieure au coronavirus n’a pas été prise en compte, en raison d’une mauvaise interprétation des données. Afin que cette deuxième injection soit reconnue comme une dose de rappel et que le pass vaccinal soit valide, l’Assurance maladie propose aux patients concernés par ce bug de mettre à jour leur attestation de vaccination. Pour cela, ces citoyens doivent télécharger une nouvelle version qui sera accompagnée de la mention "2/1".

Quand faut-il faire le rappel pour que son pass vaccinal ait une validité permanente ?

Le 28 janvier, l’Assurance maladie a listé les dernières consignes sur la vaccination données par le ministère de la Santé. D’après ces mesures, il convient de réaliser sa dose de rappel au plus tard quatre mois après la deuxième injection, si l’on a bénéficié de deux doses du sérum anti-Covid. Les patients, qui ont contracté le coronavirus puis ont reçu une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), doivent faire leur rappel au plus tard 4 mois après l’injection.

"Si j’ai reçu une dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen) et que j’ai eu le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection, je dois faire mon rappel au plus tard 4 mois après mon infection, soit la durée du certificat de rétablissement", peut-on lire sur le site de l’Assurance maladie.

Que doivent faire les personnes qui ne peuvent pas faire leur rappel à cause d’une infection à la Covid-19 ?

"Au 15 février 2022, les personnes ne pouvant réaliser leur rappel dans les temps car elles ont été infectées par le Covid-19, pourront utiliser leur certificat de rétablissement à partir de 11 jours après l’infection et jusqu’à 4 mois pour les 18 ans et plus", développe le ministère de la Santé. Pour rappel, à compter du 15 février, le certificat de rétablissement sera valable quatre mois et non plus six, comme c’est le cas actuellement.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES