• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Des rapports sexuels protégés

Quand préservatif rime avec plaisir !

Un nouveau préservatif a été mis au point : au-delà d’offrir une protection contre les maladies et infections sexuellement transmissibles, il accroîtrait le plaisir sexuel. 

Quand préservatif rime avec plaisir ! chanakon laorob/istock


  • Publié le 26.01.2022 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Ce préservatif est seulement vendu aux Pays-Bas et en Belgique.
  • Il existe une limite à cette étude : les couples savaient quel préservatif ils utilisaient.

Joindre l’utile à l’agréable, c’est l’idée des créateurs d'un nouveau préservatif. Appelé CSD500, il offre une protection contre les maladies et les infections sexuellement transmissibles, mais il permettrait aussi d’augmenter le plaisir ressenti. Il contient notamment un gel conçu pour améliorer la fermeté, la taille et la durée de l’érection.

Des préservatifs plus acceptés 

Dans The Journal of Sex Research, des scientifiques ont testé les effets de ce préservatif, dans une étude menée auprès de 500 couples vietnamiens, ayant des relations monogames hétérosexuelles. Pendant six mois, ils ont pu utiliser ce nouveau dispositif et répondaient régulièrement à un questionnaire. Une partie des couples recrutés a utilisé les nouveaux préservatifs, les autres ont eu recours à des versions "classiques".

"Les hommes et les femmes du groupe de préservatifs testés ont signalé un plus grand plaisir", expliquent les auteurs. Les hommes du groupe de test du CSD500 ont indiqué une bien meilleure acceptabilité, rapportant une plus grande facilité à mettre le préservatif et une sensation plus naturelle. "Près de 16% ont même déclaré que les rapports sexuels étaient beaucoup plus agréables que les rapports sexuels sans préservatif", poursuivent les auteurs. "En augmentant le flux sanguin dans le pénis et en provoquant une érection plus ferme, l'utilisation du CSD500 pourrait permettre aux hommes de se sentir plus à l'aise avec les préservatifs, et de surmonter les problèmes de performance perçus ou réels", ajoute Maria Gallo, l’autrice principale de l’étude. Chez les femmes, le constat était similaire : celle ayant utilisé le CSD500 avaient été davantage satisfaites. 

Une manière de faciliter l’utilisation des préservatifs 

"Si les hommes trouvent les relations sexuelles agréables avec le préservatif CSD500, comme le montrent de nombreuses personnes dans cette étude, le préservatif ou un autre similaire pourrait grandement contribuer à surmonter les obstacles à la protection", souligne Maria Gallo. D’après les données récoltées lors de l’étude, environ 9 à 37% des utilisateurs de préservatifs ont eu des problèmes d'érection lors de l'application ou de l'utilisation d'un préservatif "normal".

"Le préservatif pourrait être un outil puissant pour prévenir à la fois la propagation des infections et les grossesses non désirées", estime-t-elle. L’autrice rappelle que 80% des cas d’infection par le VIH sont liés à des rapports sexuels avec le conjoint ou le partenaire principal. "Un préservatif tel que le CSD500 pourrait être utile pour les femmes dans des relations établies car elles rencontreront moins de difficultés à demander à un partenaire de porter un préservatif pour son plaisir, plutôt que pour se protéger d’une grossesse ou de maladies."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES