• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Cholestérol : attention au beurre !

Les personnes atteintes de cholestérol doivent manger équilibré et ne pas consommer d’aliments trop riches en graisses saturées… Le beurre en fait partie. Quelles sont les quantités idéales ? Par quoi le remplacer ?

Cholestérol : attention au beurre ! YelenaYemchuk/istock

  • Publié le 10.01.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • On estime que 12 millions de Français souffrent d'un excès de cholestérol LDL, selon l’ouvrage scientifique Vidal.
  • Pour les personnes en bonne santé, il est recommandé de faire une prise de sang avec un bilan lipidique tous les 5 ans pour vérifier le taux de cholestérol

En France, le cholestérol serait à l’origine d’un infarctus sur deux et près de 20% de la population adulte présenterait une hypercholestérolémie, c’est-à-dire un excès de cholestérol dans le sang, selon la Fédération Française de Cardiologie. Le cholestérol peut être défini comme un lipide essentiel à l’organisme : il entre dans la composition des membranes des cellules, participe à la production de certaines hormones, de la vitamine D, de la bile, etc. Il y a donc du “bon” et du “mauvais” cholestérol.

Le bon et le mauvais cholestérol

Le cholestérol circule librement dans le sang. Deux protéines sont responsables de son transport dans l’organisme : les lipoprotéines de haute densité (HDL) qui correspondent au “bon” cholestérol et les lipoprotéines de faible densité (LDL) pour le “mauvais” cholestérol. Ce dernier détériore les artères, favorise la formation de caillots sanguins et est un facteur de risque pour les accidents cardio-vasculaires.

Ne pas trop consommer d’aliments gras

Le cholestérol peut être soit synthétisé directement par l’organisme, soit provenir de l’alimentation. On en retrouve dans le jaune d’oeuf, les abats, la charcuterie, la crème ou encore le beure. Pour ce dernier comme pour les autres, il ne faut pas en consommer dans de trop grande quantité car ils contiennent des graisses saturées qui ont un impact sur le cholestérol LDL. Pour les personnes qui en souffrent, il est donc recommandé de ne pas ingérer plus de 15 grammes de beurre par jour. N’hésitez donc pas à peser le beurre avant de l'étaler sur vos tartines !

En cuisine, utilisez plutôt des huiles végétales

Côté fourneaux, il est aussi recommandé de cuisiner avec le moins de matière grasse possible. Le mieux est d’utiliser de l’huile de colza, d’olive, de tournesol, de noix, de soja ou de maïs… Et pour ne pas trop en mettre. Pour cela, répandez quelques gouttes d’huile sur la surface où vous allez cuire vos aliments, puis étalez-la avec un sopalin. Ainsi toute la surface sera recouverte mais avec peu de matière grasse. Enfin, dans la même optique, dosez toujours l’huile avec une cuillère pour assaisonner vos salades. 

Attention à la margarine

Peut-on remplacer le beurre par de la margarine ? Jamais en préventif, seules les personnes qui souffrent déjà d’hypercholestérolémie devraient en consommer. Et, même pour elles, il vaut mieux demander conseil à son médecin ou son nutritionniste avant d’en acheter car toutes les margarines n’ont pas la même composition. Le praticien vous indiquera donc celle qui est la plus adaptée à votre cholestérol.

Une prise de sang pour poser le diagnostic

Pour diagnostiquer une personne atteinte de cholestérol, le médecin prescrit généralement une prise de sang avec un bilan lipidique. Celui-ci évalue les taux de cholestérol HDL, de cholestérol LDL, de cholestérol total et de triglycérides. Ces dernières constituent la majeure partie des graisses que nous mangeons et qui circulent dans notre sang. Ainsi, on considère généralement que le taux de cholestérol total est normal quand il est inférieur ou égal à 2g/L.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES