• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Oncologie

Cancer du cerveau : et si le CBD pouvait combattre le glioblastome ?

Le CBD pourrait permettre de combattre le glioblastome, la plus agressive et la plus fréquente des tumeurs cérébrales chez l’adulte.

Cancer du cerveau : et si le CBD pouvait combattre le glioblastome ? anankkml/iStock

  • Publié le 31.12.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’utilisation du CBD "pourrait avoir des vertus thérapeutiques pour les crises dues à l’épilepsie et à des pathologies associées."

Le cannabidiol, ou CBD, a fait l’objet de nombreux débats cette année, car il fait partie des nombreux cannabinoïdes présents dans le cannabis. En juin dernier, la vente de produits contenant cette molécule a été autorisée sous certaines conditions en France. De plus en plus de personnes y ont recours.

Le CBD est réputé pour ses effets calmants : il serait efficace contre le stress et l’anxiété. D’après une étude publiée dans la revue spécialisée Cannabis and Cannabinoid Research le 16 décembre, le cannabidiol pourrait également permettre de lutter contre le glioblastome, la plus agressive et la plus fréquente des tumeurs cérébrales chez l’adulte.

Réduction du volume de la tumeur cérébrale

Pour les besoins de leurs travaux, des chercheurs du Medical College of Georgia à l’Augusta University, aux États-Unis, ont mené une expérience sur des souris souffrant de glioblastome. Ils les ont divisées en deux groupes. Le premier a inhalé tous les jours du CBD. Les rongeurs du deuxième groupe se sont vu administrer un placebo. Les auteurs de l’étude ont constaté que l'inhalation de CBD était capable non seulement de limiter la croissance de la tumeur mais aussi de modifier la dynamique de son micro-environnement.

Un adjuvant thérapeutique efficace

"Nos résultats soutiennent le rôle thérapeutique possible du CBD inhalé en tant qu'adjuvant thérapeutique efficace, relativement sûr et facile à administrer pour les glioblastomes avec des impacts significatifs sur la signalisation cellulaire et moléculaire du micro-environnement tumoral, ce qui justifie des recherches supplémentaires", ont conclu les scientifiques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES