• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer de la peau

Mélanome : un régime riche en fibres pourrait améliorer l’efficacité de l’immunothérapie

Un régime alimentaire riche en fibres serait meilleur pour les personnes atteintes de mélanome et en particulier s’ils suivent un traitement d’immunothérapie. 

Mélanome : un régime riche en fibres pourrait améliorer l’efficacité de l’immunothérapie thodonal/istock

  • Publié le 26.12.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le mélanome représente 10 % des cancers cutanés.
  • Les femmes sont les plus touchées, 53% pour elle contre 47% pour les hommes. Et l’âge moyen du diagnostic est généralement de 56 ans.
  • Consommer cinq grammes de fibres alimentaires en plus chaque jour permettrait de réduire de 30 % le risque de progression du cancer ou de décès et de rendre le traitement par immunothérapie plus efficace.

En 2018, 7.886 nouveaux cas de mélanome ont été enregistrés chez les hommes et 7.627 chez les femmes en France, selon Santé Publique France. Parmi eux, 1.135 décès ont été recensés chez les hommes et 840 chez les femmes. Il s’agit de l’un des cancers cutanés les plus graves. Les traitements proposés dépendent du stade d’avancée des tumeurs : une opération chirurgicale, des médicaments, radiothérapie ou encore une immunothérapie (une approche thérapeutique qui agit sur le système immunitaire d'un patient pour lutter contre sa maladie).

Selon une récente étude publiée dans la revue Science, un régime alimentaire riche en fibres serait très bénéfique pour les patients atteints de cette pathologie. D’après les chercheurs, leur espérance de vie serait plus longue, avec une évolution plus lente à quasi stable de leur cancer comparativement aux personnes ne consommant pas assez de fibres. 

5 grammes de fibres pour 30% de risques en moins

"Nos recherches ainsi que d’anciennes études ont montré que les microbes intestinaux avaient un impact sur la réponse au traitement d'immunothérapie, mais les rôles du régime alimentaire et des compléments alimentaires à base de probiotiques n'avaient pas été bien étudiés. Nos travaux mettent en lumière l'impact du régime alimentaire d'un patient et de l'utilisation des probiotiques lorsqu’il débute un traitement", a déclaré Jennifer Wargo, auteure des travaux.

L'étude a montré que le régime alimentaire, et en particulier les fibres, pouvait contribuer à de meilleurs résultats dans le traitement du cancer, notamment l'immunothérapie. D'après les résultats, chaque augmentation de cinq grammes de l'apport quotidien en fibres était associée à une réduction de 30 % du risque de progression du cancer ou de décès. L'immunothérapie était également plus efficace chez les personnes qui mangeaient des fibres et ne prenaient pas de compléments alimentaires à base de probiotiques que chez celles qui ne consommaient pas de fibres mais prenaient des probiotiques.

"Les fibres alimentaires sont importantes pour la santé intestinale, tout comme elles sont importantes pour la santé globale, et ces deux choses sont très étroitement liées", a souligné Carrie Daniel-MacDougall, qui a participé à ces travaux. Dans cette étude, les scientifiques ont constaté que les fibres alimentaires jouaient un rôle dans l'efficacité du traitement contre le cancer, ce qui signifie qu'il est désormais possible d'envisager des études complémentaires pour répondre aux questions que se posent souvent les patients : "Est-ce que ce que je mange maintenant compte et peut avoir un impact sur l'efficacité de mon traitement ?".

Entre 25 et 30 grammes de fibres alimentaires par jour

Par jour, un adulte devrait consommer entre 25 et 30 grammes de fibres alimentaires par jour. Pour cela, certains aliments sont à privilégier, tels que les fruits, les légumes, les légumineuses et certains produits céréaliers complets. Leurs vertus pour notre santé sont nombreuses : elles favorisent la croissance des bonnes bactéries intestinales, aident à la gestion du poids, contribuent à une bonne digestion et limitent le mauvais cholestérol sanguin. Les fibres alimentaires pourraient bien, selon cette étude, aussi améliorer la prise en charge des patients atteints de mélanome.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES