• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Démence

Alzheimer : écouter ses chansons favorites retarde le déclin cognitif

L’écoute de ses chansons préférées entraîne des changements dans les voies neuronales du cerveau qui permettent d'améliorer la fonction cérébrale et la mémoire chez les patients atteints d’Alzheimer et de troubles cognitifs légers.

Alzheimer : écouter ses chansons favorites retarde le déclin cognitif Ivan_Neru/iStock

  • Publié le 12.11.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les changements ont été identifiés dans le cortex préfrontal, le centre de contrôle du cerveau pour les tâches de réflexion profonde.
  • L'équipe a également découvert qu'il y avait des différences dans les connexions du cerveau dans la substance blanche, fournissant des preuves de neuroplasticité.

La musique peut avoir un impact puissant sur l'esprit humain. Des études antérieures ont même montré que cela peut réduire le stress. Une nouvelle recherche menée par des scientifiques de l’université de Toronto suggère qu’écouter ses chansons préférées améliore la fonction cérébrale et la mémoire des patients atteints d’Alzheimer et de troubles cognitifs légers. Les résultats ont été présentés le 9 novembre dans le Journal of Alzheimer’s Disease.

Une preuve de la neuroplasticité

Les chercheurs ont identifié des changements dans les voies neuronales du cerveau pendant l’écoute des musiques préférées de patients atteints d’Alzheimer. “Nous avons de nouvelles preuves basées sur le cerveau que la musique autobiographiquement saillante - c'est-à-dire la musique qui a une signification particulière pour une personne, comme la chanson sur laquelle elle a dansé lors de son mariage - stimule la connectivité neuronale de manière à maintenir des niveaux de fonctionnement plus élevés, précise l'auteur principal Michael Thaut, directeur du Music and Health Science Research Collaboratory de Toronto. En règle générale, il est très difficile de montrer des changements cérébraux positifs chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Ces résultats préliminaires mais encourageants montrent une amélioration de l'intégrité du cerveau, ouvrant la porte à de nouvelles recherches sur les applications thérapeutiques de la musique pour les personnes atteintes de démence.”

Les changements ont été identifiés dans le cortex préfrontal, le centre de contrôle du cerveau pour les tâches de réflexion profonde. L'écoute de musiques personnellement significatives active un réseau neuronal spécifique qui se compose de diverses régions cérébrales. Ces régions montrent différents niveaux d'activité après que les patients écoutent de la musique quotidiennement. L'équipe a également découvert qu'il y avait des différences dans les connexions du cerveau dans la substance blanche, fournissant des preuves de neuroplasticité - la capacité de former de nouvelles connexions cérébrales après avoir appris ou subi une blessure.

Une approche individualisée

Ces découvertes montrent que la musique peut être utilisée comme un traitement efficace contre le déclin cognitif. “Les interventions basées sur la musique peuvent être une intervention faisable, rentable et facilement accessible pour les personnes en déclin cognitif à un stade précoce, poursuit Corinne Fischer, co-autrice principale. Les traitements existants pour la maladie d'Alzheimer ont montré des bénéfices limités à ce jour. Bien que des études contrôlées plus importantes soient nécessaires pour confirmer les avantages cliniques, nos résultats montrent qu'une approche individualisée et à domicile de l'écoute de musique peut être bénéfique et avoir des effets durables sur le cerveau.”

Pour cette étude, les chercheurs ont examiné 14 participants, dont huit non-musiciens et six musiciens, qui ont écouté une liste de lecture de leurs chansons préférées. Ils ont écouté la musique une heure par jour pendant trois semaines. Le groupe a également subi des IRMf avant et après l'expérience pour mesurer les changements dans la fonction cérébrale et la structure du cerveau. Pendant les scans, ils ont également écouté à la fois leurs choix musicaux préférés et de la nouvelle musique sans aucun lien personnel avec eux.

La salle de sport du cerveau

En écoutant de la nouvelle musique, les auteurs de l'étude ont découvert que le cerveau des patients avait plus d'activité dans le cortex auditif, centre de l'expérience d'écoute. C'était très différent de lorsque le groupe écoutait sa propre musique, ce qui activait le réseau encodé en profondeur du cortex préfrontal. Les patients atteints de démence ont également connu plus d'activité dans les régions cérébrales sous-corticales.

Que vous soyez un musicien de longue date ou que vous n'ayez jamais joué d'instrument, la musique est une clé d'accès à votre mémoire, votre cortex préfrontal, a conclu Michael Thaut. C'est simple : continuez d'écouter la musique que vous avez aimé toute votre vie. Vos chansons préférées de tous les temps, ces morceaux qui sont particulièrement significatifs pour vous, en font votre salle de sport pour le cerveau.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES