• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles du spectre de l'autisme

Pourquoi les enfants autistes doivent être soutenus pour faire face aux difficultés en milieu scolaire

Dans cette étude menée dans des conditions scolaires réelles, des chercheurs américains montrent que les enfants atteints de trouble du spectre de l’autisme sont confrontés à l'école à des difficultés d’adaptation et de gestion des émotions différentes de celles rencontrées à la maison.

Pourquoi les enfants autistes doivent être soutenus pour faire face aux difficultés en milieu scolaire vejaa/iStock

  • Publié le 03.09.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • À la maison comme à l'école, les enfants touchés par le spectre de l'autisme rencontrent des difficultés dans l'apprentissage des compétences du fonctionnement exécutif.
  • Certaines difficultés sont propres au milieu scolaires et tendent à s'aggraver avec l'adolescence. 
  • D'où la nécessité d'offrir aux enfants autistes un cadre scolaire approprié afin de consolider leurs chances de réussite, d'adaptation et de socialisation.

Concernant 700 000 personnes en France, dont 100 000 jeunes de moins de 20 ans, l’autisme (ou troubles du spectre de l’autisme) est un trouble précoce du développement du cerveau, qui touche notamment la formation des connexions neuronales. Ces troubles hétérogènes et envahissants sont notamment caractérisés par des altérations qualitatives des interactions sociales, des problèmes de communication et par des troubles du comportement, et s’accompagnent le plus souvent par des difficultés d’apprentissage.

D’où la difficulté, pour les enfants chez qui l’on a diagnostiqué des troubles du spectre de l’autisme (TSA) de s’adapter et de s’épanouir dans un cadre scolaire ordinaire. Dans une étude publiée dans la revue Autism, des chercheurs de l'hôpital pour enfants de Philadelphie (CHOP) ont découvert que les enfants atteints de TSA voient souvent leurs capacités de fonctionnement exécutif (qui permettent de contrôler les pensées, les émotions et les actions) altérées, ce qui entrave leur réussite dans une classe ordinaire lorsqu’ils ne bénéficient pas d’aide spécifique. À l’adolescence, les problèmes de fonctionnement exécutif peuvent s’aggraver constate l’étude – la première à examiner comment ces compétences sont affectées spécifiquement dans un cadre scolaire.

Une altération des compétences du fonctionnement exécutif

Ce que l’on appelle compétences du fonctionnement exécutif englobe une variété d’aptitudes clés que l’école tend à développer chez les enfants qui ne sont pas atteints d’autisme : la capacité à mémoriser des informations, à changer de centre d’intérêt de manière flexible, à rompre avec une routine ou encore à ignorer les informations non pertinentes en font partie.

Toutefois, chez les enfants du spectre autistique, ces compétences sont altérées, et l'ampleur de l'altération peut permettre de prédire leurs résultats scolaires et leur capacité à réaliser des activités quotidiennes telles que l'hygiène ou la propreté de leur chambre. Mais si les problèmes de fonctions exécutives ont été identifiés et documentés, il n’existait à ce jour aucune étude les évaluant dans le cadre scolaire.

Or, comme le précise le psychologue et auteur principal de l’étude Benjamin Yerys, "l'école peut être un endroit très différent de la maison". C’est aussi "sans doute l'un des environnements les plus exigeants pour les fonctions exécutives d'un enfant : les enfants doivent gérer de multiples demandes de la part des enseignants, des pairs et d'eux-mêmes pendant 6 heures avec peu de temps d'arrêt. Cette étude nous a permis de mieux comprendre comment les enfants autistes d'âge scolaire sont impactés dans un cadre différent et comment nous pourrions soutenir leur réussite scolaire."

Des difficultés d’adaptation liées au milieu scolaire

Les chercheurs ont donc recruté 337 participants âgés de 6 à 18 ans et suivis sur une période de 6 ans : 241 patients avaient reçu un diagnostic de trouble du spectre autistique et 96 patients avaient un développement typique. En établissant une base de référence, les chercheurs ont constaté que toutes les évaluations des fonctions exécutives, tant à l'école qu'à la maison, différaient entre le groupe des autistes et celui des personnes au développement typique. Dans le groupe des autistes, le fait de changer d'attention ou de s'écarter de la routine a été identifié comme une déficience majeure, tant à l'école qu'à la maison.

Ils ont aussi constaté que plus les enfants étaient âgés, plus l'écart entre le groupe des autistes et celui des enfants au développement typique était important dans le cadre scolaire, mais pas dans le cadre familial.

Pour les chercheurs, ces résultats suggèrent que la déficience des fonctions exécutives, en particulier en ce qui concerne la présence à l'école, est une cible essentielle pour les efforts d'intervention précoce. Il est donc nécessaire selon eux de scolariser les enfants souffrant d’autisme dans un cadre éducatif approprié afin de leur permettre de développer leur adaptation et leur socialisation.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité