• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Cancer : manger des cacahuètes augmente le risque de propagation

Les patients atteints de cancer devraient éviter de manger des cacahuètes dans de grandes quantités car elles sont soupçonnées de favoriser la propagation des métastases dans l’organisme. 

Cancer : manger des cacahuètes augmente le risque de propagation aedkais/iStock

  • Publié le 06.08.2021 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une trop grande consommation de cacahuètes favoriserait le développement des métastases dans l’organisme des patients cancéreux.
  • Cela est dû à l'agglutinine d'arachide, une protéine végétale qui entre rapidement dans la circulation sanguine après la consommation d'arachides.

En 2018, 382 000 nouveaux cancers ont été diagnostiqués en France, selon Santé Publique France. La majorité d’entre eux - 54% - concernaient des hommes. Selon une récente étude publiée dans la revue Carcinogenese, la consommation régulière de cacahuètes pourrait augmenter le risque de propagation du cancer.

Une consommation raisonnable de cacahuètes n’aurait pas d’effets...

Cela est dû à l'agglutinine d'arachide - aussi appelée PNA ou Arachis hypogaea lectin -, une protéine végétale qui pénètre rapidement dans la circulation sanguine après la consommation d'arachides. Elle interagit avec les cellules de la paroi vasculaire sanguine pour produire des molécules appelées cytokines. Ces dernières assurent généralement les communications entre les cellules du système immunitaire. Mais certaines, ici les IL-6 et MCP-1, favorisent le développement des métastases dans l’organisme. Les métastases sont formées par les cellules cancéreuses issues de la tumeur primaire. Ainsi, on parle de cancer métastatique quand le cancer initialement développé par un individu se propage dans une autre partie de son corps. Par exemple, s’il y a des métastases du cancer du côlon sur le foie, il s’agit d’un cancer du côlon métastatique et non pas d’un cancer du foie. 

Bien que des recherches et des investigations supplémentaires soient encore nécessaires, ces études suggèrent que la consommation très fréquente d'arachides par les patients cancéreux pourrait augmenter le risque de propagation métastatique, explique le professeur Lu-Gang Yu, l’un des auteurs de l’étude. Ce qui est rassurant, c'est qu'une grande étude américaine n'a signalé aucun impact significatif de la consommation d'arachides sur la mortalité par cancer. Dans une autre étude, la consommation d'arachides n'aurait eu aucun effet significatif sur le pronostic vital des hommes atteints d'un cancer de la prostate établi. Les concentrations de PNA que nous avons analysées, nous ne les avons étudiées que de manière transitoire, c’est-à-dire une heure environ après la consommation d'une dose importante - soit 250 grammes - d'arachides, il se peut donc qu'une consommation normale d'arachides produisant des concentrations de PNA plus faibles et soit inoffensive”.

… Mais les patients atteints de cancer devraient les consommer avec modération

"Néanmoins, nous n’écartons pas la possibilité que la PNA qui circule - du moins pour les niveaux relativement élevés trouvés peu de temps après une grande quantité d'arachides consommée - puisse avoir un effet biologique significatif sur les cellules tumorales, avec un risque accru de développer des métastases, conclut Lu-Gang Yu. Une consommation importante ou très fréquente de cacahuètes devrait donc tout de même être évitée par les patients atteints de cancer". À l’avenir, les chercheurs souhaitent poursuivre leurs recherches pour déterminer si cet aliment peut avoir une incidence sur la mortalité précoce des patients atteints de cancers. 

En 2018, environ 157 000 décès étaient liés au cancer selon Santé Publique France. 57% des victimes étaient des hommes. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité