• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Arachide

Allergie aux cacahuètes : la piste d'un traitement préventif

Un traitement d’immunothérapie orale permettrait de réduire drastiquement les réactions graves liées aux arachides chez les personnes allergiques.

Allergie aux cacahuètes : la piste d'un traitement préventif Sanny11/iStock

  • Publié le 15.09.2020 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’allergie à la cacahuète est la deuxième plus importante en France et touche environ 3,5% des adultes et 8% des enfants.
  • Le traitement à base d'AR101, une molécule dérivée des protéines d’arachide, introduit progressivement réduit le risque de réaction grave chez les personnes allergiques.
  • Ce traitement n'est pas curatif mais préventif.

Des cacahuètes pour tout le monde. Les résultats ont montré l’efficacité d’un traitement d’immunothérapie orale pour désensibiliser les personnes allergiques grâce à une exposition à doses croissantes d’allergènes. L’étude a été publiée le 20 juillet dans la revue The Lancet Child & Adolescent Health. L’allergie à la cacahuète est la deuxième plus importante en France et touche environ 3,5% des adultes et 8% des enfants, selon des chiffres de l’Anses. Des chiffres en progression puisqu’il y a deux fois plus de personnes allergiques qu’il y a cinq ans.

Un traitement de désensibilisation

Les résultats de cette étude sont ceux de la phase 3 des essais cliniques, menés par des chercheurs européens dans 18 hôpitaux à travers le continent. Les chercheurs ont étudié les effets du traitement sur 175 jeunes, de 4 à 17 ans, tous allergiques aux arachides. Parmi eux, 132 volontaires ont reçu le traitement, l’AR101 qui est une molécule dérivée des protéines d’arachide. Pendant six mois les chercheurs ont progressivement augmenté les doses, jusqu’à atteindre 300 mg. Les autres volontaires ont été traité avec un placebo.

Les résultats ont montré une grande efficacité du traitement. Parmi ceux qui ont reçu l’AR101, 58% n’ont eu aucune réaction allergique lorsqu’ils ont mangé des arachides. Ce taux n’a été que de 2% pour le groupe placebo. “Participer à cette étude a été l’une des plus grandes opportunités de ma vie, s’est réjoui James Redman, un volontaire de 12 ans, au quotidien britannique The Times. Les infirmières et les médecins ont été compétents et attentionnés. Le goût de la protéine ne m’a pas perturbé, puisqu’elle était mélangée à du flan au chocolat! J’espère que l’étude donnera lieu à un traitement pour que d’autres personnes allergiques puissent en bénéficier.”

Introduire l’arachide tôt chez les enfants, autre technique

Le traitement utilisé n’a pas vocation à être utilisé de manière curative mais plutôt en amont, de manière à désensibiliser les personnes allergiques. “Le traitement conduit à une désensibilisation rapide aux protéines d’arachide”, ont confirmé les chercheurs. Il permet de réduire les réactions graves d’une exposition aux arachides.

Une étude précédente, publiée en juillet 2019 dans le Canadian Médical Association Journal, a révélé qu’une introduction précoce aux cacahuètes peut réduire le risque allergique chez les enfants. En donnant 2 grammes de beurre de cacahuète trois fois par semaines à une partie des enfants, les chercheurs ont remarqué que 3,2% d’entre eux finissaient par développer une allergie après cinq ans contre 17,2% des enfants qui avaient évité d’en manger.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité