• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Bien dormir est plus important que beaucoup dormir

Le sommeil de bonne qualité est meilleur pour la santé que dormir très longtemps mais en se réveillant plusieurs fois.

Bien dormir est plus important que beaucoup dormir Ridofranz/iStock

  • Publié le 06.08.2021 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'augmentation du temps de sommeil n’a pas été suivi d’une plus grande productivité au travail, d'une meilleure tension artérielle ou encore d’un plus grand sentiment de bien-être.
  • La quantité de sommeil a augmenté mais pas la qualité avec plus de réveils la nuit.
  • Un moyen d’inverser ces résultats est d’ajouter une sieste en journée.

Avoir un bon sommeil est essentiel pour la santé. En cas d’insomnie, quelques astuces permettent de mieux se rendormir, comme se lancer dans une courte activité pour se changer les idées. Cela est important car il suffit de trois mauvaises nuits pour se détraquer. Dans une nouvelle recherche, parue le 8 avril dernier dans The Quarterly Journal of Economics, des scientifiques américains du MIT suggèrent que passer plus de temps au lit n’est forcément bénéfique pour l’organisme tant qu’il n’y a pas de sommeil de bonne qualité.

Un sommeil fragmenté

Les chercheurs ont examiné le sommeil de 452 travailleurs à faible revenu au cours d'un mois à Chennai (Inde). Pour cela, ils ont été équipés d’actigraphes qui sont de petits capteurs de mouvement portables capables de surveiller les cycles de sommeil. Pour l’étude, les scientifiques ont fait dormir les participants 27 minutes supplémentaires et observé l’effet sur leurs performances pendant la journée.

Les résultats ont montré que ce temps de sommeil supplémentaire n’a pas été suivi d’une plus grande productivité au travail, d'une meilleure tension artérielle ou encore d’un plus grand sentiment de bien-être. “À notre grande surprise, ces interventions n'ont eu aucun effet positif sur aucun des résultats que nous avons mesurés”, a constaté Frank Schilbach, auteur de l’étude. Pour gagner en temps de sommeil, les volontaires ont augmenté leur temps passé au lit de 38 minutes, ce qui témoigne de leurs conditions de sommeil difficiles.

La qualité mieux que la quantité

Les nuits des participants ont été fragmentées puisqu’ils se sont réveillés en moyenne 31 fois par nuit. “Un élément clé qui se démarque est que l’efficacité du sommeil était faible, ajoute Frank Schilbach. Ils ont extrêmement peu de temps pour ressentir les avantages réparateurs du sommeil profond. La quantité de sommeil a augmenté en raison des interventions car ils ont passé plus de temps au lit, mais la qualité de leur sommeil n'a pas changé.”

Ces résultats indiquent qu’il vaut mieux dormir plus profondément plutôt qu’augmenter leur quantité de sommeil. “L'ajout d'un sommeil de mauvaise qualité peut ne pas avoir les avantages qu'une demi-heure de sommeil supplémentaire aurait s'il était de meilleure qualité”, poursuivent les chercheurs.

La sieste, alternative crédible

Un moyen d’inverser ces résultats est d’ajouter une sieste en journée. Ceux qui ont été autorisés à faire une sieste d'une demi-heure pendant leur temps de travail s'en sont mieux sortis dans plusieurs catégories mesurées. “Contrairement à l’intervention sur le sommeil nocturne, nous trouvons des preuves claires que les siestes améliorent une gamme de résultats, y compris la productivité, la fonction cognitive et le bien-être psychologique”, a conclu Frank Schilbach.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité