• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cellules sénescentes

Mastication : tuer les vieilles cellules pour soulager la douleur dans la mâchoire

Tuer les cellules âgées pourrait être le secret de la guérison des douleurs de la mâchoire lors de la mastication, ou douleurs de l’articulation temporo-mandibulaire.

Mastication : tuer les vieilles cellules pour soulager la douleur dans la mâchoire fizkes/iStock

  • Publié le 11.07.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Entre 45 et 70 % des personnes de plus de 65 ans présentent des signes de détérioration de la mâchoire temporo-mandibulaire.
  • En combinant deux sénolytiques, des médicaments conçus pour éliminer les vieilles cellules, cela a permis d’éliminer ces cellules sénescentes dans les articulations de la mâchoire de vieilles souris.
  • Le cartilage était plus épais et l'os plus lisse, favorisant une meilleure mastication.

Les douleurs de la mâchoire lors de la mastication, ou douleurs de l’articulation temporo-mandibulaire, sont à la fois courantes et difficiles à traiter. Des chercheurs américains de l’université du Connecticut assurent que tuer les vieilles cellules pourrait soulager la douleur persistante à la mâchoire. Ils ont présenté leurs résultats le 8 juin dans la revue Aging Cell.

Les cellules sénescentes s’accumulent

Les problèmes de mâchoire temporo-mandibulaire (ATM) provoquent un claquement et un blocage de la mâchoire, des difficultés à mâcher et rendent généralement l'alimentation douloureuse. Elle affecte de nombreuses personnes par intermittence tout au long de la vie et a tendance à s'aggraver avec l'âge. Entre 45 et 70 % des personnes de plus de 65 ans présentent des signes de détérioration de l'ATM, selon des recherches antérieures. Certaines interventions, comme des massages ou des thérapies fonctionnelles, peuvent aider mais aucun médicament n'est actuellement disponible pour soulager ou prévenir la détérioration de l'articulation.

L'âge aggrave la détérioration des articulations dans de nombreuses parties du corps et, dans de nombreux cas, cette détérioration semble liée à de vieilles cellules endommagées qui refusent de mourir. Habituellement, les cellules de notre corps se renouvellent constamment. La plupart des cellules qui sont endommagées ou qui commencent à devenir cancéreuses sont éliminées par notre système immunitaire pour faire place à des cellules fraîches, jeunes et saines. Mais parfois, ces cellules restent. Elles sont appelées cellules sénescentes. “Personne ne sait pourquoi elles s'accumulent, mais elles le font”, assure Ming Xu, gérontologue et généticien, et auteur principal de l’étude. Les cellules sénescentes ne font pas que s'accumuler puisqu’elles semblent favoriser activement l'inflammation et les dommages aux cellules environnantes.

Que des personnes de 80 ans ressemblent à des personnes de 50 ans

Les chercheurs ont remarqué qu’en combinant deux sénolytiques, des médicaments conçus pour éliminer les vieilles cellules, cela a permis d’éliminer ces cellules sénescentes dans les articulations de la mâchoire de vieilles souris. Ils ont combiné le Dasatinib, un sénolytique qui élimine les cellules sénescentes du tissu conjonctif comme le cartilage et les os, et la Quercétine, qui s'attaque aux cellules sénescentes des vaisseaux sanguins et de la peau. La combinaison est nécessaire car les articulations sont des structures complexes constituées de nombreux types de tissus différents.

Ils ont testé la combinaison de ces deux médicaments sur des souris de 24 mois, ce qui équivaut à des humains de 70 à 80 ans. Ils leur ont administré les traitements à raison de trois fois toutes les deux semaines pendant six semaines. Après cette période, les cellules des articulations de la mâchoire des souris âgées ressemblaient davantage aux cellules des articulations de la mâchoire de souris âgées de 4 mois, comparable à des humains de 15 à 20 ans. Le cartilage était plus épais et l'os plus lisse, favorisant une meilleure mastication.

Des essais cliniques doivent maintenir être réalisés chez l’Homme afin de tester ce traitement potentiel. “Nous essayons de ralentir tout le processus de vieillissement, de faire en sorte que les personnes de 80 ans ressemblent à des personnes de 50 ans”, a conclu Ming Xu.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité