Publicité

QUESTION D'ACTU

Test Hémoccult

Cancer colorectal : un dépistage par an réduit la mortalité de 32%

Un dépistage annuel du cancer du colon réduit de 32% le risque de décès, même après 30 ans de suivi, révèle une vaste étude américaine.

Cancer colorectal : un dépistage par an réduit la mortalité de 32% Une coloscopie tous les 10 ans éviterait 40% des cancers colorectaux. RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 19.09.2013 à 16h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Les bénéfices des programmes de dépistage du cancer colorectal sont de très longue durée, selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine. Les chercheurs ont comparé après 30 ans de suivi les taux de mortalité par cancer colorectal de plus de 46 000 habitants du Minnesota partagés en 3 groupes. Un tiers a bénéficié depuis 1976 d’un dépistage annuel via un test de recherche de sang dans les selles comme le test français Hemoccult, un tiers a bénéficié d’un test de dépistage tous les 2 ans et le dernier tiers n’a pas participé au programme de dépistage. Par rapport à ce groupe témoin, la mortalité par cancer colorectal était réduite de 32% dans le groupe dépistage annuel et de 22% pour les personnes qui avaient eu un dépistage tous les 2 ans. Les bénéfices du dépistage étaient les plus marqués chez les hommes et chez les plus de 60 ans.

Ces résultats suggèrent selon les auteurs que ces tests de recherche de sang dans les selles permettent à la fois de repérer les lésions cancéreuses (ce qui a un impact sur la mortalité à 8-10 ans) mais aussi de repérer les polypes, responsables de la mortalité à plus long terme.  

 

Une coloscopie tous les 10 ans éviterait 40% des cancers

 

Une seconde étude, publiée aussi dans le New England Journal of Medicine valide une autre méthode de dépistage du cancer colorectal pratiquée aux Etats-Unis : la coloscopie décennale à partir de 50 ans. Pour les personnes à risque modéré de cancer colorectal, c’est à dire tous les hommes et les femmes de plus de 50 ans, une coloscopie tous les dix ans dès l'âge de 50 ans éviterait 40% des cancers colorectaux. En France, le dépistage par coloscopie est réservé aux personnes à risque élevé de cancer colorectal. Pour l’ensemble des Français de plus de 50 ans, la coloscopie n’est recommandée que dans un second temps, si le test Hemoccult est positif.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité