• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Obstétrique

Complications pendant la grossesse : les femmes souffrant de migraines sont plus à risque

Les femmes enceintes sujettes aux migraines ont davantage de risque de souffrir de complications pendant et après leur grossesse, notamment de diabète gestationnel, d’hyperlipidémie et de caillots sanguins.

Complications pendant la grossesse : les femmes souffrant de migraines sont plus à risque nd3000/iStock

  • Publié le 21.06.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les femmes enceintes souffrant de migraines ont plus de risque de développer un diabète gestationnel, une hyperlipidémie (lipides dans le sang) et des caillots sanguins.
  • Ce risque est encore accru lorsqu'il s'agit de migraines avec aura.
  • Les femmes enceintes migraineuses ont aussi plus de risque de développer une dépression pendant leur grossesse et après l'accouchement.

Lorsqu’elles tombent enceintes, la majorité des femmes migraineuses connaissent une diminution des crises. Celles-ci peuvent cependant persister, et sont d’autant plus gênantes que la grossesse limite la prise de médicaments. Selon une nouvelle étude présentée samedi 19 juin au 7e congrès de l'Académie européenne de neurologie (EAN), ces crises migraineuses sont loin d’être anodines et pourraient accroître chez les femmes qui en souffrent le risque de complications obstétriques et postnatales.

D’après les auteurs de l’étude, rattachés à l’université de Tel-Aviv en Israël, les femmes enceintes migraineuses ont un risque accru d'être admises dans des services à haut risque. Alors que ce risque est estimé à 6 % chez les femmes enceintes non migraineuses, il est de 6,9 % chez les migraineuses sans aura et de 8,7 % chez les femmes enceintes souffrant de migraine avec aura.

Un risque accru de diabète gestationnel et de caillots sanguins

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les premières grossesses de 145 102 femmes entre 2014 et 2020. 12 222 femmes ont souffert de migraines, et 1 576 de migraine avec aura. Différentes données, comme le mode d’accouchement, les complications médicales et obstétricales de chaque trimestre et l'utilisation de médicaments tout au long de la grossesse ont également été prises en compte.

Les résultats ont montré que les patientes enceintes migraineuses présentaient un risque significativement accru de diabète gestationnel, d'hyperlipidémie (cholestérol et triglycérides) et de caillots sanguins. Pendant l'accouchement, les femmes migraineuses présentaient aussi un taux plus élevé d'anesthésie épidurale (p<0,0001) mais en revanche pas de risque accru d'accouchement assisté.

Les migraines, facteur de grossesse à haut risque

Pour la Dre Nirit Lev, autrice principale, cette étude "confirme que les femmes qui souffrent de migraine courent un plus grand risque d'une foule de complications médicales et obstétriques. Nous recommandons donc de classer ces femmes dans la catégorie des grossesses ‘à haut risque’ et de les traiter selon un protocole adapté."

"On a également constaté que les migraineuses courent un plus grand risque de développer une dépression pendant leur grossesse et après l'accouchement, poursuit la Pre Lev. Il convient donc de leur proposer une consultation neurologique pendant la grossesse et un suivi adéquat après l'accouchement."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité