• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement

Rajeunir de trois ans en huit semaines ? Si, c'est possible !

En agissant sur l'alimentation et le mode de vie, comme vient de le montrer un essai clinique, l'âge biologique peut être "rajeuni" de trois ans en seulement quelques semaines.

Rajeunir de trois ans en huit semaines ? Si, c'est possible ! fizkes/iStock

  • Publié le 28.05.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un régime alimentaire spécifique et un mode de vie sain permettraient de ralentir le vieillissement
  • C'est l'action de ces gestes simples sur les modifications chimiques de notre ADN qui explique ce ralentissement

Gagner trois ans de vie ? Un rêve qui, à en croire une étude menée par le Helfgott Research Institute avec l'université de Yale aux Etats-Unis et publiée dans la revu Aging, pourrait non seulement devenir une réalité mais en plus grâce à des choix très simples en matière de mode de vie. 

Mais relativisons tout de suite : alors que l'on vient d'apprendre que l'âge le plus élevé que pourrait atteindre un être humain plafonne à 150 ans -le moment ultime auquel le renouvellement des cellules ne s'opère plus pour compenser les traumatismes-, ce gain de trois ans promis à ceux qui seraient très vigilants sur leur alimentation, leur sommeil, leur exercice physique et leur relaxation ne concerne que ... l'âge biologique. C'est à dire celui qui découle des dommages et des pertes de fonction de nos cellules à mesure que l'on vieillit. Et qui ne correspond pas toujours, dans le bon ou le mauvais sens, à notre âge "réel".

Trois ans de gagnés sur l'âge biologique

Il est tout de même rassurant d'apprendre que cet âge biologique peut être "rajeuni" très rapidement à partir de simples changements de mode de vie et de régime alimentaire. L'étude qui démontre ce mécanisme a été réalisée à partir d'un essai randomisé mené auprès de 43 adultes en bonne santé âgés de 50 à 72 ans. Il a consisté à leur faire suivre durant une période relativement courte, seulement 8 semaines, un programme comprenant des conseils sur l'alimentation, le sommeil, l'exercice physique, la relaxation, programme accompagné de supplémentations en probiotiques et en phytonutriments. Résultat : l'âge biologique des participants actifs était, au terme du programme, plus jeune de trois ans par rapport à celui des participants témoins !

Une action sur la méthylation de l'ADN

Cet effet spectaculaire est lié à l'impact du régime imposé par le programme sur l'équilibre de la méthylation, c'est à dire la modification de la composition chimique, de l'ADN. "Ces résultats semblent être cohérents avec les études existantes qui ont examiné le potentiel d'inversion biologique de l'âge", souligne Kara Fitzgerald, auteur principal de l'étude. Ce dernier précise sue l'essai qui a été mené "est unique dans son utilisation d'un programme diététique et de style de vie sûr et non pharmaceutique".

"La particularité de l'approche du Dr Fitzgerald est que son essai a conçu une stratégie naturelle pour cibler le système de méthylation de notre corps et qu'il fournit un premier aperçu de la possibilité d'utiliser les altérations naturelles pour cibler les processus épigénétiques et améliorer notre bien-être et peu-être même la longévité et la durée de vie"; ajoute l'épigénétiste Moshe Szyf, co-auteur de l'étude.

Prédire le vieillissement et les risques de maladie

Les chercheurs sont actuellement en train de recruter des participants pour mener un autre essai, plus large cette fois, dont ils espèrent qu'il viendra corroborer les résultats de ce récent travail. Leur objectif, mesurer encore plus précisément l'impact des changements de pratiques alimentaires et de mode de vie sur les modèle de méthylation de l'ADN qui permettent de prédire à la fois le vieillissement et les risques de maladies liées à l'âge.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité