• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Conflit sur l'oreiller

Le ronflement à l'origine de disputes pour 44% des couples

Un partenaire qui ronfle dans le lit conjugal est une source de disputes pour 44% des Français et même de conflits amenant parfois à la rupture.pour 55% d'entre-eux.  

Le ronflement à l'origine de disputes pour 44% des couples Wavebreakmedia / istock.

  • Publié le 05.05.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Survenant pendant le sommeil, le ronflement est un bruit rauque plus ou moins fort, dû à des vibrations anormales du pharynx lors de l'inspiration.
  • Si le ronflement est léger, perdre du poids, arrêter de fumer, dormir sur le côté, éviter les sédatifs et ne pas boire d'alcool avant le coucher peut suffire à le faire disparaître.

Selon un nouveau sondage de l’Ifop pour Tousaulit.com, 44% des Français se sont déjà disputés avec leur conjoint en raison des ronflements de l’un ou l’autre des partenaires. Les autres motifs de désaccords amoureux sont : les heures de coucher et d’extinction des lumières, le fait de manger ou non au lit et le fait d’accepter ou non de partager la couche conjugale avec un bébé ou un animal de compagnie.

Le lit est ainsi une source de conflits pour 55% des couples, amenant même parfois à la rupture. Les personnes en couple (26%) sont d’ailleurs moins satisfaites de leur sommeil que les célibataires (34%), mais les Français préfèrent tout de même dormir à deux (63%) plutôt que seul.

Les femmes plus touchées par les troubles du sommeil

Par ailleurs, "cette enquête montre clairement une dégradation régulière de la qualité du sommeil de nos compatriotes depuis 25 ans, plus encore depuis le début de la crise sanitaire", analysent les sondeurs. 67% des Français déclarent ainsi avoir eu des troubles du sommeil au cours des 8 jours précédant l’étude. La moitié des personnes interrogées (50%) déclarent avoir souffert de troubles du sommeil en avril 2021 contre 44% en avril 2020 et 46% en novembre 2020. Ces troubles touchent plus fortement les femmes (58%) et les catégories socio-professionnelles modestes (54%).

Dernier enseignement : 69% des personnes consultant leur téléphone au lit tous les jours ou presque souffrent actuellement de problèmes de sommeil, contre 56% de ceux qui ne le consultent jamais.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité