• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prurit

Dermatite atopique : un capteur portable permet de mesurer les démangeaisons

Des chercheurs viennent de mettre au point un capteur souple et portable qui, lorsqu’il est placé dans la paume de la main, permet de mesurer objectivement les démangeaisons. Testé sur des enfants souffrant de dermatite atopique, il pourrait aussi aider les adultes atteints de démangeaisons.

Dermatite atopique : un capteur portable permet de mesurer les démangeaisons Rawpixel/iStock

  • Publié le 01.05.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Placé dans la main, ce capteur souple et portable permet de quantifier réellement les démangeaisons en mesurant le grattage.
  • Il va pouvoir devenir un outil précieux pour mesurer l'efficacité des traitements, en particulier ceux chez les enfants atteints de dermatite atopique (eczéma du nourrisson), qui ne peuvent pas toujours verbaliser leur souffrance.

Pour ceux qui les ressentent de manière régulière et intense, les démangeaisons occasionnent une réelle souffrance et peuvent être aussi débilitantes que la douleur chronique.

Cette douloureuse sensation qui donne envie de se gratter sans arrêt (appelée prurit) est d’autant plus difficile à supporter qu’elle est un symptôme difficile à mesurer, en particulier chez les enfants atteints de dermatite atopique, également appelée eczéma. Les tout-petits ne peuvent en effet pas toujours verbaliser ou quantifier leur souffrance. Quant aux adultes, il peut être pour eux aussi difficile de mesurer objectivement les démangeaisons lorsqu’ils souffrent d’une maladie du foie, d’une maladie rénale ou de certains cancers.

Une innovation, mise au point par des chercheurs de l'université Northwestern (États-Unis) pourrait leur venir en aide. Dans un article publié dans la revue Science Advances, ils expliquent avoir mis au point un capteur souple et portable qui, lorsqu’il est placé sur la main, quantifie réellement les démangeaisons en mesurant le grattage. Testé sur des patients atteints de dermatite atopique, il peut toutefois être utile pour mesurer les démangeaisons liées à d’autres affections.

Un capteur portable et très précis

L'étude a été menée en deux parties. La première a consisté à entraîner le capteur à détecter le grattage chez des adultes en bonne santé qui se grattent volontairement. La seconde partie a consisté à tester les capteurs sur des patients pédiatriques atteints de dermatite atopique. Un algorithme a aussi été créer pour compter les grattages chez les petits patients. Plus de 300 heures de données sur le sommeil ont été examinées manuellement et notées en fonction du grattage, puis reliées aux capteurs.

Le capteur s'enroule de manière transparente autour de la main et est associé à des algorithmes d'apprentissage automatique qui identifient spécifiquement le grattage sans être trompés par des mouvements similaires (par exemple, l'agitation de la main). Le capteur mesure à la fois les mouvements à basse fréquence et les vibrations à haute fréquence de la main, ce qui améliore considérablement la précision par rapport aux outils de type montre-bracelet.

Des démangeaisons qui gâchent la vie

En France, on estime que 10 à 20 % des enfants souffrent de dermatite atopique, et cette maladie persiste à l'âge adulte dans plus de 40% des cas. Le symptôme caractéristique est la démangeaison qui entraîne des troubles du sommeil, un mauvais développement neurocognitif et, en moyenne, une nuit complète de sommeil perdue par semaine.

"La dermatite atopique est bien plus qu'une simple démangeaison de la peau, insiste Shuai "Steve" Xu, professeur adjoint de dermatologie et de pédiatrie à la Northwestern University Feinberg School of Medicine Xu. C'est une maladie dévastatrice qui cause d'énormes souffrances dans le monde entier. La qualité de vie de la dermatite atopique sévère (non seulement pour l'enfant mais aussi pour le parent) est équivalente à celle de nombreuses maladies mortelles."

Selon lui, les patients atteints de dermatite atopique sont 44% plus susceptibles de déclarer des pensées suicidaires en raison des démangeaisons par rapport aux témoins. L’utilisation de ce capteur pourra permettre aux enfants et aux adultes souffrant de démangeaisons chroniques de mesurer l’efficacité du traitement contre le prurit, et ainsi d’améliorer leur qualité de vie.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité