• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coquins

Pour 56% des retraités, l'épanouissement passe par une activité sexuelle

Avoir une activité sexuelle épanouie est essentiel pour la majorité des retraités français. 

Pour 56% des retraités, l'épanouissement passe par une activité sexuelle Ridofranz / istock.

  • Publié le 25.03.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le sexe a de multiples bienfaits pour la santé, dont celui de réduire le stress.
  • 82 % des séniors se déclarent en bonne santé.

Exit le tricot et la télévision. Pour 56% des retraités, l'épanouissement passe par une activité sexuelle (et amoureuse), selon une nouvelle enquête de La France Mutualiste et de l’institut de sondage BVA. Plus de 9 retraités sur 10 se sentent encore très dynamiques, et 79% pratiquent une activité physique pour rester en forme. Ainsi, 82 % des séniors se déclarent en bonne santé, alors que 63% seulement des moins de 60 ans supposent qu’ils le sont.

"Décalage de perception"

"Il y a un réel décalage de perception entre les actifs et les séniors sur la retraite", analyse Bruno Valersteinas, Directeur Général adjoint du groupe La France Mutualiste. "Ces derniers ont un avis majoritairement positif sur la situation qu’ils vivent, alors que les moins de 60 ans projettent sur cette période des craintes fantasmées. Les plus jeunes (moins de 60 ans) ont une vision des activités liées à la retraite qui ne se retrouvent pas dans les faits. Au contraire, les retraités sont plutôt actifs et s’épanouissent dans de multiples loisirs. Avec cette enquête, nous démontrons que la retraite, loin d’être sombre, est un temps privilégié pour prendre soin de soi, voyager, être en contact avec ses proches, sa famille et ses amis", poursuit-il.

La vieillesse ne commence qu’à partir de 75 ans

Les plus de 60 ans considèrent ainsi que la vieillesse ne commence qu’à partir de 75 ans. Plus ils sont âgés, plus cet âge butoir recule. A contrario, les 18/30 ans estiment que l’on entre dans la vieillesse… dès 59 ans !

Dernier enseignement : les actifs s’imaginent que s’occuper de leurs petits-enfants est la première source d’épanouissement de leurs ainés (60 %), et, pour 47 %, que c’est avec eux qu’ils sont les plus heureux. En réalité, les séniors préfèrent voir leurs amis (50 %). S’occuper de leurs petits-enfants (43 %) n’arrive qu’en 4e position, et 19 % seulement les citent lorsqu’ils évoquent les personnes avec lesquelles ils passent leurs meilleurs moments, loin derrière leur conjoint (41 %).

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité