• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Essai clinique Discovery

Covid-19 : l'Inserm arrête de tester le Remdesivir «faute de preuves de son efficacité»

L'essai clinique Discovery qui testait ce produit a été initialement lancé en mars 2020 par l'Inserm pour évaluer les traitements possibles contre la Covid-19.

Covid-19 : l'Inserm arrête de tester le Remdesivir \ Maksim Tkachenko / istock.

  • Publié le 28.01.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'arrêt de l'essai se base sur le manque de preuves de l'efficacité du Remdesivir après 15 jours et sur une très faible probabilité de conclure avec l'inclusion de participants supplémentaires.

"L'essai clinique Discovery arrête de tester le Remdesivir contre la Covid-19, faute de preuves de son efficacité", annonce l’Inserm dans un communiqué.

L'essai clinique Discovery a été initialement lancé en mars 2020 par l'Inserm pour évaluer les traitements possibles contre la Covid-19. Le 13 janvier 2021, les comités de surveillance des données et de la sécurité (DSMB) de l'essai ont évalué toutes les données d’un rapport intermédiaire, basé sur 776 patients. 389 avaient reçu du Remdesivir, et 387 des soins standards. L'efficacité du traitement a été évaluée après 15 jours et mesurée sur l'échelle de référence de l'OMS. "À la suite de cette évaluation, le DSMB a recommandé de suspendre le recrutement des patients dans le bras thérapeutique testant le Remdesivir", expliquent les chercheurs de l’Inserm.

Poursuite de l'essai sur une combinaison de deux anticorps monoclonaux

Cette recommandation est basée sur "le manque de preuves de l'efficacité du Remdesivir après 15 jours et sur une très faible probabilité de conclure avec l'inclusion de participants supplémentaires", précisent-ils. Il n'y avait également aucune preuve de l'efficacité du traitement au jour 29.

L'essai de Discovery se poursuivra dans 80 centres de 14 pays européens afin d’évaluer une combinaison de deux anticorps monoclonaux ciblés sur le virus SARS CoV2. "Outre le déploiement de vaccins, il reste primordial de trouver de nouveaux médicaments et de fournir des preuves solides de leur efficacité sur les patients touchés par la Covid-19", conclut l’Inserm.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES