• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Pourquoi atteindre la cinquantaine peut déprimer ?

Plus de responsabilités, moins de temps libre, des changements dans la structure familiale… À la cinquantaine, un adulte sur cinq souffrirait de problèmes de santé mentale.

Pourquoi atteindre la cinquantaine peut déprimer ? OcusFocus/iStock

  • Publié le 27.01.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • À tous les âges, les taux de détresse psychologique sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes.
  • 19,9% des participants nés en 1970 ont souffert de troubles psychologiques à 46 ans.
  • Le stress professionnel, les divorces, le départ des enfants, la prise en charge des parents âgés sont parmi les raisons qui expliquent la crise de la cinquantaine.

La crise de la cinquantaine. Une étude britannique, dans laquelle les chercheurs ont décortiqué les données récoltées auprès de 28 000 participants, affirme qu’autour de l'âge de 50 ans, un adulte sur cinq souffre de problèmes de santé mentale. Une détresse psychologique passée relativement sous silence puisque “la santé mentale des adolescents et des personnes âgées attire bien plus l'attention que la détresse psychologique des quadragénaires et des quinquagénaires, malgré le fait que les adultes sont particulièrement vulnérables aux problèmes de santé mentale à cette période de leur vie”, estime le chercheur en santé publique et co-auteur de l’étude Dawid Gondek.

Les femmes surreprésentées

Les chercheurs ont étudié les données d’une cohorte de 28 000 participants nés en 1946, 1958 et 1970, résidant en Grande-Bretagne et ayant fait l'expérience de la détresse psychologique entre leurs 23 et 69 ans. Les résultats, présentés le 21 janvier dans la revue Psychological Medicine, ont révélé que près d’une personne sur cinq (19,1%) née en 1946 a connu une détresse psychologique à 53 ans. Pour ceux nés en 1958, 15,2% ont vu leur santé mentale se détériorer à 50 ans. Enfin, 19,9% des participants nés en 1970 ont souffert de troubles psychologiques à 46 ans.

Parmi les trois tranches d’âge, ceux nés en 1970 ont présenté davantage de détresse psychologique. Pour le chercheur George Ploubidis, co-auteur de l’étude, cela s’explique par le fait que ces personnes “sont entrées sur le marché du travail à la fin des années 1980 et au début des années 1990, pendant une période de récession et de fort chômage.” Par ailleurs, dans les trois cohortes, à tous les âges, les taux de détresse psychologique sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes. Par exemple, à la quarantaine, 23% des femmes nées en 1970 ont présenté des problèmes de santé mentale contre 17% des hommes. Parmi les baby-boomers d'âge moyen, 19% des femmes nées en 1958 ont une détresse psychologique contre 11% des hommes et parmi les femmes nées en 1946, 24% ont une mauvaise santé mentale contre 14% des hommes.

Un âge charnière

Concernant les raisons qui expliqueraient la crise de la cinquantaine, les chercheurs avancent différents facteurs. Ils estiment que cela correspond au pic de la carrière professionnelle, impliquant de plus grandes responsabilités qui contribuent à réduire notre temps libre et à augmenter le stress. Ce moment de la vie sera également celui des restructurations familiales avec des divorces, le départ des enfants du foyer familiale ou la prises en charge des parents souvent très âgés. Ces faits de vie contribuent à amoindrir la santé psychologique. 

Les chercheurs espèrent que ces résultats permettront de mettre la lumière sur les problèmes de santé mentale des cinquantenaires. “Notre étude suggère qu'une attention accrue devrait être accordée à la détection et à la gestion de la santé mentale à l'âge moyen, par exemple dans les soins primaires, conclut le Dr Dawid Gondek. Cela implique également la nécessité de sensibiliser davantage le public aux problèmes psychologiques pendant la quarantaine.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité