• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Quels types de laits vaut-il mieux donner aux jeunes enfants ?

Lait de croissance, lait de vache, lait d’amandes : voici quels laits donner aux jeunes enfants ... ou au contraire à éviter.

Quels types de laits vaut-il mieux donner aux jeunes enfants ? Ridofranz / istock.

  • Publié le 22.01.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les premiers mois de sa vie, l’alimentation du bébé doit être exclusivement lactée grâce à l’allaitement maternel ou au lait infantile.
  • La prévention de la carence en fer doit reposer sur une consommation systématique et prolongée des laits de croissance.
  • Les laits animaux et végétaux ne sont pas adaptés pour les bébés.

"Dans les premiers mois de sa vie, l’alimentation du bébé doit être exclusivement lactée grâce à l’allaitement maternel ou au lait infantile", recommande l’Inserm en préambule dans un communiqué.  À 1 an, l’alimentation est complètement diversifiée, mais l’enfant doit encore idéalement consommer 2 biberons de lait infantile par jour, "car il aborde une période de croissance intense qui nécessite des apports très spécifiques pour éviter les carences, notamment en fer", précisent les experts.

Privilégier les laits infantiles enrichis en fer pour éviter la carence

En France, la prévention de la carence en fer doit reposer sur "une consommation systématique et prolongée d’aliments lactés pour enfants en bas âge, plus communément appelés « laits de croissance », enrichis afin d’atteindre les besoins nutritionnels moyens quotidiens recommandés, soit 5mg  de 1 à 3 ans", poursuivent les scientifiques.

Cette prévention est d’autant plus importante que lorsque la carence en fer touche les enfants les plus jeunes, "elle est fortement suspectée de provoquer des effets neurocognitifs néfastes, comme une diminution des capacités d’apprentissage et de mémoire ou une atteinte neurosensorielle visuelle ou auditive", ajoute l’Inserm.

Pour parvenir à ces conclusions, des chercheurs de l’équipe EPOPé (Equipe d’Epidémiologie Obstétricale Périnatale et Pédiatrique) et du Centre de Recherche en Epidémiologie et Statistique (Inserm, Université de Paris UMR 1153) ont étudié l’association entre une alimentation avec ou sans lait de croissance et la survenue de carence en fer chez 561 nourrissons âgés de 2 ans.

Avant 3 ans : attention aux laits animaux et végétaux

L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) rappelle régulièrement que le profil nutritionnel du lait de vache n’est pas adapté aux tout-petits, pour lesquels il faut recourir à des laits spécifiquement conçus en fonction de leur âge.

Ceci est également valable pour les laits d’autres animaux (chèvre, brebis, jument), ainsi que pour les jus végétaux (amande, noisette, avoine, riz, châtaigne, etc.), qui sont à éviter avant 3 ans. "En effet, trop maigres, pas assez caloriques et pauvres en calcium, fer, zinc, etc. – ils ne permettent pas d’apporter au bébé tout ce dont il a besoin", conclut l’Inserm.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité