Publicité

QUESTION D'ACTU

Allaitement

Lait maternel : l'agent antibactérien qui protège les nourrissons

L'agent antibactérien contenu dans le lait maternel et que l'on ne retrouve dans aucun autre aliment pour nourrissons a été identifié. Il confirme l'importance de l'allaitement pour protéger les nouveaux-nés des infections.

Lait maternel : l'agent antibactérien qui protège les nourrissons Tetiana Mandziuk/iStock

  • Publié 11.10.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans une étude ayant des implications significatives pour la santé publique et la réduction de la malnutrition chez les nouveau-nés, des chercheurs de la National Jewish Health et de l'Université de l'Iowa ont identifié le composé dans le lait maternel humain qui combat les bactéries nocives mais épargne celles qui sont bénéfiques.

Les bienfaits du lait maternel humain sont bien documentés. Il contient des quantités abondantes de l'agent antibactérien nocif appelé Glycerol Monolaurate (GML). Le lait maternel humain contient plus de 200 fois plus de GML que le lait de vache, tandis que les préparations pour nourrissons n'en contiennent pas. Selon Donald Leung, MD, PhD, professeur de pédiatrie à la National Jewish Health, la recherche montre que le lait maternel humain a des niveaux élevés de GML, ce qui empêche la croissance des mauvaises bactéries.

En quoi le GML est-il différent des antibiotiques ?

Les antibiotiques agissent en inhibant les bactéries, tout comme le GML. La différence est que l'action de GML est sélective. Il n'inhibe que les mauvaises bactéries, tandis que les antibiotiques affectent à la fois les bonnes et les mauvaises bactéries (c'est pourquoi les antibiotiques provoquent aussi des troubles gastriques). "L'ajout de GML dans le lait de vache et les préparations lactées pour nourrissons permettrait d'améliorer considérablement la santé des bébés", souligne Patrick Schlievert, PhD, professeur de microbiologie et d'immunologie à l'Université de l'Iowa Carver College of Medicine. 

Une action contre mes bactéries nocives

Bien que le composé qui agit contre les bactéries nocives soit spécifique, les bactéries contre lesquelles il agit sont également spécifiques. Selon les chercheurs, GML agit contre Staphylococcus aureus, Bacillus subtilis et Clostridium perfringens. Le lait de vache n'a pas d'effet sur ceux-ci et, bien sûr, le lait maternisé non plus. Il en résulte que les bébés nourris au lait maternel ont de meilleures défenses contre les bactéries nocives que leurs homologues nourris au lait de vache et au lait maternisé.

Pourquoi les bébés allaités sont en meilleure santé

Les bébés nourris au sein ont donc un avantage à long terme. Ils ne sont pas très susceptibles de souffrir d'obésité ou de diabète plus tard dans leur vie. Outre le LGM, le lait maternel possède également d'autres propriétés qui permettent de préserver la bonne santé des nourrissons.

Les mères allaitantes transmettent des éléments essentiels comme les protéines, les graisses, les sucres et les anticorps anti-infectieux, y compris les probiotiques et les prébiotiques, à leur bébé pendant quand elles le nourrissent. Plus important encore, lorsqu'une mère qui allaite est exposée à des germes, elle développe des anticorps pour les combattre, anticorps qui sont transmis au bébé par son lait. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité