• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fumer

Cannabis : toxique ... mais moins que le tabac

Les personnes qui fument uniquement du cannabis ont moins produits chimiques toxiques dans leur sang et leur urine que les personnes qui fument du tabac.

Cannabis : toxique ... mais moins que le tabac Aleksandr_Kravtsov/iStock

  • Publié le 18.01.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'acroléine est un produit chimique toxique qui augmente les risques de maladies cardiovasculaires.
  • La consommation de tabac augmente la présence d'acroléine dans le sang et l'urine tandis que le cannabis n'a pas d'influence.

Fumer n’est jamais bon mais le cannabis pourrait être moins toxique que le tabac. C’est ce que suggère une étude parue le 11 janvier dans le EClinicalMedicine, une revue de The Lancet. “La consommation de marijuana est en hausse aux États-Unis, un nombre croissant d'États la légalisant à des fins médicales et non médicales, y compris cinq États supplémentaires lors des élections de 2020, a expliqué Dana Gabuzda, auteur principal de l’étude. L'augmentation a renouvelé les inquiétudes concernant les effets potentiels de la fumée de marijuana sur la santé, qui est connu pour contenir certains des mêmes produits de combustion toxiques trouvés dans la fumée de tabac.”

L’acroléine, un produit toxique spécifique au tabac

La consommation de cannabis conduit à la présence de produits chimiques toxiques dans le sang et l’urine mais en plus faible quantité que chez les consommateurs de tabac. Parmi ces produits, on retrouve de l'acrylonitrile, l'acrylamide et, surtout, l’acroléine. La différence entre les fumeurs de cannabis et de tabac se situe essentiellement avec l’acroléine. Produit par la combustion de divers matériaux et facteur aggravant de maladies cardiovasculaires, sa présence augmente avec le tabagisme mais pas avec la marijuana. “Il s'agit de la première étude à comparer l'exposition à l'acroléine et à d'autres produits chimiques nocifs liés à la fumée au fil du temps chez des fumeurs exclusifs de marijuana et des fumeurs de tabac, et à voir si ces expositions sont liées à des maladies cardiovasculaires”, a poursuivi Dana Gabuzda.

La réduction de l'exposition à l’acroléine pourrait réduire le risque de maladie cardiovasculaire. “Ceci est particulièrement important pour les personnes infectées par le VIH, le virus qui cause le SIDA, étant donné les taux élevés de tabagisme et le risque accru de maladie cardiaque dans ce groupe”, ajoutent les chercheurs. L'étude a impliqué 245 participants séropositifs et séronégatifs recrutés dans trois études sur l'infection à VIH aux États-Unis, en raison des taux élevés de tabagisme et de cannabis dans ce groupe. Les chercheurs ont collecté des données à partir des dossiers médicaux des participants, des résultats d'enquête et des prélèvements sanguins et d’urine. La combinaison de ces ensembles de données leur a permis de retracer la présence de produits chimiques toxiques spécifiques au tabagisme ou au cannabis et de voir si certains sont associés à un risque accru de maladie cardiaque.

Le cannabis et le tabac sont toxiques

Les chercheurs ont découvert que les participants qui fument exclusivement du cannabis ont des taux sanguins et urinaires plus élevés de plusieurs produits chimiques toxiques tels que les métabolites du naphtalène, de l'acrylamide et de l'acrylonitrile que les non-fumeurs. Cependant, les concentrations de ces substances sont plus faibles que chez les fumeurs de tabac. Les chercheurs ont également constaté que les métabolites de l'acroléine sont élevés chez les fumeurs de tabac mais pas chez les fumeurs de cannabis. “Nos résultats suggèrent que des niveaux élevés d'acroléine peuvent être utilisés pour identifier les patients présentant un risque cardiovasculaire accru, a conclu Dana Gabuzda. La réduction de l'exposition à l'acroléine due au tabagisme et à d'autres sources pourrait être une stratégie pour réduire le risque.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES