• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Air toxique

Activité physique : pourquoi il ne faut pas tout miser sur les salles de sport, même en hiver

Dans une salle de sport, les émissions des corps pendant l’effort se combinent aux produits nettoyants pour former un nouveau cocktail chimique potentiellement toxique.

Activité physique : pourquoi il ne faut pas tout miser sur les salles de sport, même en hiver LightFieldStudios / istock

  • Publié le 09.01.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Dans les salles de sport, les émissions humaines se combinent chimiquement avec les produits nettoyants pour former de nouvelles substances en suspension dans l'air.

Une personne qui transpire et qui s'essouffle en faisant de l’exercice dans une salle de sport émet autant de substances chimiques que cinq personnes sédentaires, selon une nouvelle étude de l'Université du Colorado. Ces émissions humaines, comme les acides aminés de la sueur ou l'acétone de l'haleine, se combinent chimiquement avec les produits nettoyants pour former de nouvelles substances en suspension dans l'air. Une combinaison potentiellement toxique pour la santé.

Capturer les émissions en temps réel

En 2018, l’équipe de recherche a équipé une salle de musculation d'équipements de prélèvement d'air. "Grâce à notre matériel de pointe, c'est la première fois qu'une analyse de l'air intérieur d'un gymnase est effectuée avec un tel niveau de sophistication. Nous avons pu capturer les émissions en temps réel pour voir exactement combien de produits chimiques les athlètes émettaient, et à quel rythme", détaille Demetrios Pagonis, co-auteur de la recherche.

"Les humains sont une source importante d'émissions intérieures", explique Zachary Finewax, chercheur au CIRES et directeur de l’étude. "Et les produits chimiques présents dans l'air intérieur, qu'ils proviennent de notre corps ou de liquides de nettoyage, ne disparaissent pas simplement : ils s'attardent et se déplacent dans des espaces comme les salles de sport, en réagissant avec d'autres substances artificielles", poursuit-il. Il ne faut donc pas hésiter à combiner la salle de sport avec de l’activité en extérieure, même en hiver.

150 à 300 minutes de sport modéré par semaine

Comme l’a récemment recommandé l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il faut faire entre 30 et 40 minutes d’activité physique par jour pour compenser les effets néfastes de la position assise sur la santéL’OMS recommande, en plus, de faire 150 à 300 minutes de sport modéré ou au moins 75 à 100 minutes d’activité physique intense par semaine. L’instance souligne aussi l’importance du renforcement musculaire qui devrait, dans l’idéal, être l’objet d’au moins deux séances hebdomadaires.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES