• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Confinement

Parler tout seul n’est pas un signe de démence

Se parler à soi-même, notamment en période de confinement, peut être un moyen de se sentir mieux.

Parler tout seul n’est pas un signe de démence Elena Gurova/iStock

  • Publié le 05.01.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le sentiment d'humanisation des choses non humaines peut aider les gens à ressentir un sentiment de contrôle.
  • Se parler à haute voix de vos objectifs peut aider à mieux les réaliser.
  • Parler avec quelqu'un qui n'est pas là, privilégier les discussions avec soi-même plutôt qu'avec les autres peuvent être le signe d’un trouble de la santé mentale.

Avec la pandémie et les mesures de restriction, nombreux sont ceux qui se sont retrouvés tous seuls chez eux. Certains se sont mis à parler à voix haute, que ce soit pour commenter leurs actions ou bien converser avec leur animal domestique ou leur plante. Des chercheurs américains de l’université Morgan State se sont voulus rassurants en expliquant que ça n’est pas un signe de début de folie ou de démence mais, au contraire, que cela peut être un bon moyen de se sentir mieux.

Humaniser les choses pour se sentir en contrôle

Se parler à soi-même ou bien à des objets ou animaux de sa maison ou de son appartement peut donner un bref sentiment d'action tangible qui ne peut pas s'obtenir autrement, notent les chercheurs. “Ce sentiment d'humanisation des choses non humaines peut aider les gens à ressentir un sentiment de contrôle”, poursuit Anita Wells, professeure agrégée de psychologie à la Morgan State University, ajoutant qu'elle voyait le discours intérieur comme une forme d'auto-prise en charge où les gens “exercent ce contrôle sur les choses où nous l'avons.”

L’un des chercheurs, Alexander Freeman, a avoué s’être habitué à se parler à lui-même dans le cadre de tâches avant la pandémie et a constaté une augmentation du fait de se parler à lui-même ces derniers mois en lavant la vaisselle ou en effectuant des travaux scolaires. Une manière pour lui de garder le moral. “Je vais dire : ‘Tu sais, Alex, tu peux arriver à traverser cette période... Tu vas arriver au bout de ce semestre‘”, a-t-il témoigné.

Toutes les conversations avec soi-même ne sont pas bonnes

Les chercheurs estiment que le fait de parler à haute voix de vos objectifs peut aider certaines personnes à mieux les réaliser. “Plus quelqu'un parle de changement sain, plus il est probable qu'il le fasse, suggère Mary Hodorowicz, professeure adjointe clinique de psychologie à l'université du Maryland. En tant qu'humains, nous devons vraiment réfléchir à haute voix.” Le fait de parler à voix haute peut également aider à se concentrer sur la tâche à accomplir. “Parfois, nous entendre dire quelque chose est utile pour choisir la prochaine chose”, ajoute-t-elle.

Cependant, les chercheurs ajoutent que certaines conversations avec soi-même peuvent être le signe d’un trouble de la santé mentale. Avoir des conversations avec des personnes qui ne sont pas là ou avec une attitude négative en sont un exemple. Si vous commencez à remarquer que vous avez du mal à maintenir des relations avec vos amis et votre famille tout en vous retirant davantage dans des conversations avec vous-même en est un autre. “Les gens devraient également essayer de rester conscients de ce dont ils se parlent, surtout si cela implique un risque d'automutilation ou un sentiment de désespoir”, déclare Mary Hodorowicz.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité