• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Octogénaires et nonagénaires

Quel est le secret des “super-vieux” contre le déclin cognitif ?

La clé de l’absence de déclin cognitif chez certaines personnes de plus de 80 ans, les “super vieux”, se trouve dans leurs gènes qui les aideraient à repousser l'accumulation de protéines dans le cerveau.

Quel est le secret des “super-vieux” contre le déclin cognitif ? CherriesJD/iStock

  • Publié le 23.12.2020 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les super vieux ont des profils de protéines cérébrales similaires à ceux de personnes en bonne santé beaucoup plus jeunes.
  • Ils ont très peu d'accumulation d'enchevêtrements de protéines tau et de plaques de protéines bêta-amyloïdes.

Vieillir ne rime pas nécessaire avec problèmes de santé mentale. Certains voient défiler les années sans jamais ressentir de déclin cognitif. Des chercheurs allemands se sont intéressés à ces “super vieux” et ont décelé chez eux des gènes qui les aideraient à repousser l'accumulation de protéines dans le cerveau. Ils ont présenté leurs résultats le 11 décembre dans le JAMA Network Open.

Des profils de protéines cérébrales similaires aux jeunes 

Les chercheurs ont étudié de près 94 volontaires, tous âgés de 80 ans minimum. Ils les ont scrutés grâce à des images cérébrales afin d’étudier la quantité d'enchevêtrements de protéines tau et de plaques de protéines bêta-amyloïdes trouvées dans leur cerveau alors que ces derniers ont réalisé des tests de mémoire. Une accumulation anormale de tau et de plaques est considérée comme un signe d'avertissement de troubles de la pensée.

L’étude a révélé que ceux qui ont eu les meilleurs résultats, les fameux “super vieux”, ont présenté des profils de protéines cérébrales similaires à ceux de personnes en bonne santé beaucoup plus jeunes. Ils ont montré très peu d'accumulation d'enchevêtrements et de plaques. Ceux qui ont présenté des résultats inférieurs ont plus d'enchevêtrements que les plus jeunes et ceux qui ont reçu un diagnostic de capacités de réflexion légèrement altérées ont une plus grande accumulation d'enchevêtrements et de plaques.

Une mutation génétique rare

En termes simples, le ‘super vieillissement’ se réfère à une fonctionnalité cognitive exceptionnellement élevée, même lorsque vous atteignez 80 ou 90 ans”, a observé Merle Hoenig, chercheuse principale. Les chercheurs ont également pris l’exemple, rapporté par le New York Times en novembre 2019, d'une femme colombienne qui présentait un risque élevé de maladie d'Alzheimer précoce en raison d'une mutation génétique héréditaire. Mais cela n'est jamais arrivé. Lorsqu'elle est décédée à 77 ans d'un cancer, elle n'avait qu'une démence légère, dont les premiers symptômes étaient apparus six ans plus tôt. Il s'est avéré qu'elle portait également une autre mutation génétique rare. Et bien qu'elle ait développé une accumulation extrêmement élevée de plaque bêta-amyloïde, cette deuxième mutation génétique a semblé la protéger d'une accumulation tout aussi importante d'enchevêtrements tau.

Les chercheurs estiment que les "super vieux" semblent bénéficier d'une sorte de dynamique de protection similaire. “Dans notre étude, nous avons observé que les super vieux ne semblent pas accumuler de protéines associées au vieillissement, telles que la pathologie tau et amyloïde, a noté Merle Hoenig. En revanche, les personnes âgées normales présentaient une pathologie tau, montrant que cette protéinopathie pourrait faire partie du processus normal de vieillissement.”

De la génétique et le mode de vie

Comment contrôler les protéines cérébrales ? Les chercheurs avancent qu’une combinaison de choix de style de vie et de prédisposition génétique entre en jeu. “Des recherches supplémentaires doivent être menées pour étudier les effets des choix de mode de vie”, poursuit la chercheuse. Concernant la génétique, elle indique la nécessité “d’explorer la ‘signature moléculaire’ dans le cerveau des personnes résistantes à l'accumulation de protéines liées à l'âge. Cela pourrait conduire au développement de nouveaux traitements pour la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies associées au vieillissement.”

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/714-Maladie-d-Alzheimer-des-cellules-nerveuses-meurent-et-la-memoire-s-efface

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité