• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins onco-esthétiques

Chimiothérapie : conserver ses sourcils grâce à la dermopigmentation, c'est possible et conseillé

La dermopigmentation est conseillée aux femmes allant subir une chimiothérapie, pour conserver des sourcils avec une ligne structurée malgré le traitement. Même si c'est onéreux, prendre soin de soi aide à vaincre son cancer. 

Chimiothérapie : conserver ses sourcils grâce à la dermopigmentation, c'est possible et conseillé dimid_86 / istock.

  • Publié le 15.12.2020 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Même si ce n'est pas systématique (tout dépend du type de chimio), la chute des cheveux et des poils est un effet secondaire fréquent des traitements anti-cancer.
  • La dermopigmentation est désormais recommandée en prévention aux femmes allant subir une chimiothérapie, pour conserver une ligne structurée malgré le traitement.
  • Ces soins esthétiques améliorent la qualité de vie des patients mais aussi leur durée de vie.

Le maquillage permanent des sourcils (microblading, microshading) permet de corriger les sourcils asymétriques ou peu denses. Conçu pour les femmes ayant les sourcils clairsemés et souhaitant les étoffer, la dermopigmentation est désormais recommandée en prévention aux femmes allant subir une chimiothérapie, pour conserver une ligne structurée malgré le traitement. Une initiative d’autant plus intéressante qu’avec le port du masque, les sourcils et le regard sont particulièrement mis en avant.

"La dermopigmentation dure un peu moins longtemps que le maquillage permanent classique parce qu’il y a des incisions précises et uniques qui absorbent une quantité limitée de couleur", précisent les laboratoires Biotic Phocea et la plateforme INK-ME-UP.com, où il est possible de prendre rendez-vous avec des professionnels.

Un impact bénéfique pour les malades et sur leur durée de vie

Le choix de la couleur dépend en premier lieu du type de peau. La règle est simple : sur les peaux claires les pigments ont tendance à s’oxyder vers des teintes chaudes, donc vers des teintes orangées. A l’inverse, sur les peaux foncées les pigments s’oxydent vers des teintes froides, soit des teintes grisâtres ou bleutées. "Ainsi, dans le premier cas, on choisira des pigments dans des tonalités plutôt froides ou cendrées et, dans le second, chaudes", précisent les laboratoires BIOTIC Phocea.

Ce type de soins, encore trop onéreux, n’est pas accessible à toutes les bourses, mais cela vaut le coût d’investir. Une étude réalisée par la Fondation L’Oréal en 2017 auprès de 1 166 patients atteints de cancer a permis d’analyser l’impact des soins de beauté et de bien-être sur la qualité de vie des malades. Il en ressort que ces soins proposés par des socio-esthéticiennes sont jugés très bénéfiques par les malades."Ces soins sont perçus comme une bulle d'oxygène qui vient non seulement aider à aborder les effets indésirables de la maladie, mais aussi aider à renouer avec l'image de soi, parfois particulièrement dégradée dans ces moments pénibles", précise le site Infirmiers.com. "Comme le rappelle le Pr Ivan Krakowski, oncologue médical à l'Institut Gustave Bergonié, ces soins améliorent indéniablement la qualité de vie des patients mais aussi, et c'est moins connu, leur durée de vie", poursuit le site d'information médicale.  

Les cils et les sourcils tombent après les cheveux

Les traitements anti-cancer, et particulièrement la chimiothérapie, ne font pas bien la différence entre les cellules cancéreuses et celles qui, naturellement, se renouvellent rapidement. "C'est le cas des cellules qui régénèrent les cheveux et les poils, y compris les sourcils et les cils. Même si ce n'est pas systématique (tout dépend du type de chimio), la chute des cheveux et des poils est un effet secondaire fréquent des traitements anti-cancer", explique la Fondation contre le cancer.

La chute des cheveux et des poils commence en général 2 à 3 semaines après le début des traitements anti-cancer. Elle peut aussi intervenir après la première cure de chimio. Les cheveux peuvent tomber brusquement, en quelques jours à peine, ou s'étaler sur plusieurs semaines. Les cils et les sourcils tombent généralement après les cheveux.

"Aussi pénible soit-elle, la chute des cheveux et des poils n'est que provisoire: ils repousseront dès la fin des traitements (un centimètre en moyenne par mois), parfois avec plus de vigueur et de rapidité. Il est possible que les nouveaux cheveux soient légèrement différents par rapport aux anciens et repoussent plus clairs, plus foncés, plus raides, plus bouclés, etc.", rassurent les experts.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité