• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cœur

Pour bien vivre avec une insuffisance cardiaque, il faut veiller au contenu de son assiette

Les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque doublent leur risque de mourir ou d'être hospitalisées si elles consomment des produits qui favorisent des inflammations, comme la viande rouge ou les produits ultra-transformés.

Pour bien vivre avec une insuffisance cardiaque, il faut veiller au contenu de son assiette iStockphoto.com/Spukkato

  • Publié le 02.12.2020 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les produits ultra transformés et les viandes rouges sont extrêmement mauvais pour notre corps, à plus forte raison chez les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque.
  • Cela double le risque de décès et d'hospitalisation.
  • Mieux vaut privilégier les régimes méditerranéen et DASH, qui sont riche en bonne graisse, en fruits et en légumes.

Ce que nous mangeons définit notre santé. Dans une session en ligne de l’américain Heart Association, des chercheurs se sont intéressés au cas des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque. Ils ont démontré qu’une alimentation riche avec des produits susceptibles de provoquer une inflammation fait courir deux fois plus de risques de mort ou d’hospitalisation qu’une alimentation saine. 

Si les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque peuvent réduire la quantité d'aliments pro-inflammatoires qu'elles consomment, cela pourrait les aider à survivre”, préconise JungHee Kang, assistante de recherche en soins infirmiers et doctorants à l’université du Kentucky à Lexington. 

Déclencher une inflammation 

Le régime alimentaire joue un rôle dans la régulation de l'inflammation associée aux maladies chroniques et cardiaques. Une alimentation riche en aliments tels que la viande rouge, les céréales raffinées et les produits laitiers riches en matières grasses augmentent l'inflammation, tandis que l'huile d'olive, les céréales complètes et les fruits et légumes la réduisent.

Pour cette étude, les équipes ont demandé à 213 patients souffrant d’insuffisance cardiaque de leur décrire ce qu’ils mangeaient. Les résultats, consignés dans un journal, ont ensuite été classés en utilisant une notation pour les aliments, selon qu’ils augmentaient ou diminuaient l’inflammation. Après avoir suivi les patients pendant un an, ils ont constaté que ceux dont le régime alimentaire avait un score inflammatoire plus élevé avaient deux fois plus de chances de mourir ou d'être hospitalisés que ceux dont le régime alimentaire avait un score inflammatoire plus faible.

Nous savons que le régime alimentaire joue un rôle crucial dans le développement des maladies cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux, souligne Amit Khera, professeur de médecine et directeur du programme de cardiologie préventive au centre médical de l'université du Texas à Dallas. Cela nous rappelle que l'alimentation est importante. La seule surprise pour moi a été son ampleur sur l’organisme.”

Deux types de régime pour les insuffisants cardiaques

Certains régimes alimentaires ont en effet des propriétés bénéfiques pour le cœur, et sont constitués en majorité d’aliments qui réduisent les inflammations. C’est le cas par exemple du régime méditerranéen, riche en huile d’olive, en fruits, en légumes, en céréales, en légumineuses et en noix. Ce régime, qui est courant les pays du pourtour méditerranéen, est associé à de faibles doses de produits laitiers, d’œufs, de poissons et de volailles.

Un autre régime, appelé DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension) est, comme son nom l’indique, étudié spécialement pour réduire la pression artérielle. Il comprend également beaucoup de légumes, de fruits et de céréales complètes et limite les aliments riches en graisses saturées. Toutefois, le régime DASH permet d'obtenir davantage de protéines à partir de produits laitiers, de viande et de volaille à faible teneur en matières grasses.

Ces deux régimes fonctionnent contre l’inflammation car ils sont basés sur des aliments bruts, et qu’ils limitent drastiquement l’utilisation de produits transformés, trop gras, trop sucrés et trop salés. En somme, ces régimes sont les contre-exemples parfaits de l’alimentation de plus en plus plébiscitée dans le monde occidental.

“Ce qu'il faut maintenant, indique JugHee Kang, c'est faire des recherches pour confirmer si les régimes anti-inflammatoires peuvent être utilisés pour réduire la mortalité due à l'insuffisance cardiaque.”

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/1109-Insuffisance-cardiaque-une-defaillance-du-muscle-cardiaque-a-compenser

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité