• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hygiène de vie

Un sommeil de qualité pour un coeur en bonne santé !

Dormir au moins sept heures par nuit, et se lever de bonne heure, réduit de 42% le risque de souffrir d’insuffisance cardiaque. 

Un sommeil de qualité pour un coeur en bonne santé ! monkeybusinessimages/ISTOCK

  • Publié le 19.11.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Mieux on dort, moins on risque de souffrir d'une maladie cardiaque
  • La durée de sommeil recommandée est de 7 à 8 heures par nuit
  • Les Français dorment en moyenne 6h42 par nuit

Bien dormir est essentiel pour être en forme et pour protéger son cœur. Dans la revue Circulation, de l’American Heart Association, des chercheurs présentent les résultats d’une étude menée sur les liens entre le sommeil et l’insuffisance cardiaque. D’après les résultats, mieux on dort, plus le risque d’en souffrir est réduit. 

Des informations issues d’une banque de données

L’étude réalisée est observationnelle, c’est-à-dire qu’elle s’appuie sur des données déjà existantes, en l’occurrence celle de la Biobank du Royaume-Uni. Au total, les chercheurs ont décrypté les habitudes de sommeil et la santé cardiaque de plus de 408 000 personnes. Elles avaient été suivies pendant une dizaine d’années. 

Cinq critères pour évaluer la qualité du sommeil

L’équipe a mis au point plusieurs critères pour définir un sommeil de qualité : la durée des nuits, la fréquence des insomnies, le fait de ronfler, les horaires de lever et de coucher et le sommeil diurne involontaire. Pour rappel, il est recommandé de dormir entre sept et huit heures par nuit, pour un adulte. En France, les adultes dorment en moyenne 6h42 par nuit la semaine, et un tiers de la population dort moins de six heures.
  
Les chercheurs ont pris en compte d’autres facteurs pour évaluer la santé cardiaque comme le diabète, l’hypertension ou l’utilisation de médicaments. Leurs résultats montrent que de bonnes habitudes de sommeil améliorent la santé cardiaque : les personnes ayant un sommeil de meilleure qualité avaient un risque d’insuffisance cardiaque réduit de 42%, en comparaison aux participants ayant les pires habitudes. "Nos résultats montrent qu’il est important d’améliorer les habitudes de sommeil pour prévenir l’insuffisance cardiaque", souligne l’un des auteurs de la recherche, Lu Qi. Parmi les critères par les chercheurs, certains ont plus d’impact sur la santé cardiaque comme le sommeil diurne involontaire et les insomnies. 

Une maladie répandue 

L’insuffisance cardiaque touche un million de personnes en France. Chez les malades, le cœur n’est plus capable de fournir un débit sanguin suffisant pour couvrir les besoins de l’organisme en oxygène. "Contrairement aux idées reçues, l’insuffisance cardiaque n'est pas une maladie de vieillard, explique la Fédération française de cardiologie. Elle peut aussi être une maladie de l'enfant et de la femme enceinte, une urgence vitale, une maladie infectieuse et susceptible de guérison, une maladie génétique et familiale, une maladie de l’alimentation." Cette pathologie ne peut pas être guérie, mais de nombreux traitements permettent de vivre avec, lorsqu’ils sont accompagnés de quelques modifications des habitudes (diminution de la quantité de sel ingérée, limitation de la consommation d’alcool, etc).

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité