• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Insolite

Grossesse : elle a porté l’enfant de sa fille !

Incapable de tomber enceinte pour raisons médicales, une Américaine de 29 ans choisit sa mère pour porter son enfant.

Grossesse : elle a porté l’enfant de sa fille ! ivf.surrogacy.diary/instagram

  • Publié le 16.11.2020 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La nouvelle grand-mère est tombée enceinte dès le premier transfert d’embryon.
  • L'enfant est né le 2 novembre dernier, en bonne santé.

Briar Lockwood, née le 2 novembre dernier, a une histoire peu courante. Sa mère ne pouvant pas avoir d’enfant, c’est sa grand-mère, âgée de 51 ans, qui l’a portée pendant 9 mois. “Le ventre de ma mère était le lieu le plus ressemblant au mien, a justifié Breanna Lockwood, 29 ans, originaire de l'Illinois, à l’émission Good Morning America diffusée sur la chaine nationale ABC. Ma mère voulait être grand-mère autant que je voulais être mère, alors elle fait tout ce qu'elle pouvait.”

Une première en 30 ans de carrière pour le médecin

Le couple, Breanna et son mari Aaron Lockwood, s’est marié en 2016 et a tenté par tous les moyens d’avoir un enfant. Ils ont essayé de manière naturelle avant de se tourner vers la fécondation in vitro et de multiplier les chirurgies. Rien n’a marché et Breanna a fait de nombreuses fausses couches. C’est à ce moment-là que leur médecin, Brian Kaplan, leur soumet l’idée d’une gestation pour autrui (GPA). Si l'utérus de la maman rend la grossesse impossible, les embryons sont en bonne santé et donc une GPA est possible. 

Le couple s’est tourné vers Julie Loving, la mère de Breanna pour porter l’enfant. Un choix peu courant. “C'est très important que les gens sachent que ce n'est pas une pratique normale et récurrente que d’utiliser sa mère pour porter son enfant, poursuit le docteur Brian Kaplan. Ça doit être une situation unique.” Pour lui, c’est une première en 30 ans de carrière. L’idée est venue directement de la nouvelle grand-mère. “Ma mère est venue avec moi à un rendez-vous médical et elle a dit au docteur Kaplan qu'elle voulait porter l’enfant, se souvient Breanna Lockwood. Il ne nous a pas dit oui tout de suite. Il y avait beaucoup d'obstacles que nous avons dû franchir pour que cela soit réalisable.”

Une page Instagram et un petit livre

La femme de 51 ans a alors subi une batterie de tests et a été vue par cinq spécialistes pour savoir si une telle opération est possible. Pour elle, il n’y avait pas de doute. “J'ai couru 19 marathons et fait de nombreux triathlons, lance la nouvelle grand-mère. J'avais l'impression que j’avais une assez bonne santé pour le faire et mes deux grossesses avaient été vraiment faciles.” Le premier transfert d’embryon, au mois de mars dernier, a immédiatement fonctionné. “Quand on a eu l’heureux résultat, il fallait rester calme car on avait eu trop de fausses joies et de traumatismes auparavant”, se remémore-t-elle.

La mère et la fille ne se sont pas quittées pendant toute la durée de la grossesse et ont raconté leur histoire sur une page Instagram créée spécialement. Elles n’envisagent pas de cacher cette réalité au nouveau-né et sont heureuses de partager leur histoire aux 140 000 personnes qui les suivent. “Nous allons tout lui expliquer dès le plus jeune âge et être le plus honnête possible avec elle”, affirme la grand-mère. Cette dernière a même confié être en train d’écrire un petit livre pour retracer toute cette aventure et pour que Briar connaisse son histoire.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité