• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Anti-vaccin

Covid-19 : un Français sur deux ne souhaite pas se faire vacciner

Un Français sur deux n'accepterait pas de se faire vacciner contre la Covid-19, selon un sondage Odoxa-Dentsu, réalisé pour Franceinfo et Le Figaro. 

Covid-19 : un Français sur deux ne souhaite pas se faire vacciner SyhinStas / istock

  • Publié le 13.11.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 60% des Français s’opposent à ce que le vaccin anti-covid soit rendu obligatoire.
  • Seuls 17% des Français pensent que la mise sur le marché de nouveaux vaccins signifie que nous pourrons vaincre le virus dans les 6 ou 9 mois à venir.

Suite aux annonces des laboratoires Pfizer et BioNTech, seul 1 Français sur 2 a l’intention de se faire vacciner contre la Covid-19, selon un nouveau sondage Odoxa. 60% d’entre nous s’opposent aussi à ce qu’il soit rendu obligatoire, comme l’a récemment proposé l’eurodéputé Europe Écologie-Les Verts (EELV) Yannick Jadot.

La population se méfie des vaccins en général 

Seuls 17% des Français pensent que la mise sur le marché de nouveaux vaccins signifie que nous pourrons vaincre le virus dans les 6 ou 9 mois à venir. Plus globalement, des pans entiers de la population se méfient des vaccins en général : 31% recoupent l’avis de leur médecin avec d’autres sources d’information et 15% refusent systématiquement tout type de vaccin (1 Français sur 6 est un "anti-vaccin"). De fait, la France, est, et depuis longtemps, l’un de pays les plus anti-vaccin de la planète, d’où la recrudescence de maladies mortelles telles que la rougeole. 

Par ailleurs, l’inquiétude des Français à l’égard de la Covid-19 a fortement remonté depuis septembre dernier : 85% se disent inquiets pour la situation sanitaire du pays (+6 points).

"Efficace à 90%"

Lundi 9 novembre, la société pharmaceutique américaine Pfizer et son homologue allemande BioNTech ont annoncé avoir mis conjointement au point un vaccin conte la Covid-19 "efficace à 90%". Ces résultats, qui doivent être confirmés fin novembre, proviennent de la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3 encore en cours, soit l’ultime phase des essais avant une demande d’homologation.

"Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d'un siècle, nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre la Covid-19", a déclaré le président-directeur général de Pfizer, Albert Bourla. Il a ajouté : "le premier ensemble de résultats de notre essai de vaccin Covid-19 de phase 3 fournit la preuve initiale de la capacité de notre vaccin à prévenir la Covid-19".

La course au vaccin se poursuit pour de nombreuses autres sociétés, dont le laboratoire américain Moderna, qui mènent elles aussi des essais de Phase 3. La Chine et la Russie ont quand à eux décidé de vacciner leur population avant la fin de la phase 3, ce qui est illégal en Europe.

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité