• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale et épidémie

Covid-19 : plus le nombre de cas augmente, plus nous sommes anxieux

Il y a plus de 7 000 nouveaux anxieux pour 100 nouvelles contaminations. 

Covid-19 : plus le nombre de cas augmente, plus nous sommes anxieux seb_ra/iStock

  • Publié le 11.11.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon des chercheurs danois, à chaque fois que 100 nouveaux cas de contamination à la Covid-19 sont recensés, 7 000 nouvelles personnes anxieuses font leur apparition.
  • Cela se traduit par un sentiment de solitude exacerbé qui a des répercussions sur la santé mentale des personnes.
  • Pour se prémunir de cette anxiété, il est préconisé de se focaliser sur son bien-être, en réalisant des activités artistiques ou relaxante, comme la peinture ou le yoga.

L’épidémie de Covid-19 nous angoisse. Des chercheurs danois constatent que plus l’épidémie prend de l’ampleur, plus le risque d’anxiété dans la population augmente. Ces scientifiques de l’Institut danois de recherche ont interrogé plus de 3 200 personnes, à plusieurs reprises entre les mois d’avril et de juillet. La plupart d’entre elles vivaient dans des pays anglophones. Les données leur ont permis de comprendre l’iinfluence de la Covid-19 sur le bien-être et sur nos comportements sociaux.

Une corrélation entre anxiété et augmentation des cas

Avec la hausse des cas de coronavirus, les personnes interrogées se sont senties plus anxieuses, ont déclaré s’ennuyer davantage, être moins fières, moins heureuses et moins détendues", expliquent les chercheurs. En même temps qu’ils questionnaient les participants, ils ont étudié les courbes d’évolution de l’épidémie dans les différents pays du globe. Cette analyse leur permet d’affirmer que pour un million d’habitants, 100 nouveaux cas de Covid-19 sont associés à 7 200 nouveaux cas d’anxiété.

La solitude, l’une des principales sources d’anxiété 

Les réponses des participants montrent que la solitude est la principale cause d’anxiété pendant cette période. Nous ne sommes pas tous égaux face à ce sentiment : les personnes célibataires et celles au chômage sont plus susceptibles d’en souffrir. Les données indiquent également que les jeunes sont plus fragiles face à la solitude : 32% des 18-24 ans déclarent se sentir très seuls, contre 16% des plus de 64 ans. La crise économique est l’une des principales préoccupations des personnes anxieuses.

L’anxiété peut être passagère et si elle persiste, une prise en charge adéquate permet d'en venir à bout. Pour cela, il est nécessaire de disposer de structures adaptées. En octobre, l’Organisation mondiale de la santé appelait les pays à investir pour assurer la santé mentale de leurs citoyens. Sur les 130 pays analysés par l’OMS, seulement 17% consacraient un budget suffisant à la santé mentale et au soutien psychosocial dans le cadre de leurs plans de lutte contre la Covid-19.

Comment réduire l’anxiété ?

Au-delà du constat sur les conséquences de l’épidémie sur le bien-être, les chercheurs danois ont voulu mettre en avant des solutions pour lutter contre l’anxiété. La recherche se conclut par six recommandations particulièrement utiles en cette deuxième vague, basées sur ce qu'ils ont constaté dans leur étude. Les scientifiques danois conseillent de passer plus de temps dehors, dans la limite des restrictions imposées : au moins 15 minutes par jour aident à se sentir mieux. Leur deuxième conseil est de faire des activités créatives comme la cuisine, le tricot, la peinture, la rénovation d’objets ou encore le jardinage. La méditation et l’exercice physique sont aussi comprises dans les recommandations, ainsi que le fait de rester en contact avec ses proches et d’aider les personnes de son entourage lorsqu'elles en ont besoin. 



Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité