• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mois sans tabac

Arrêter de fumer avant 40 ans diminue les risques de maladie cardiaque de 90%

Commencer à fumer avant 15 ans multiplie par 3 le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Mais s'arrrêter à 40 ans diminue ce risque de 90%.

Arrêter de fumer avant 40 ans diminue les risques de maladie cardiaque de 90% Kamonwan Wankaew/iStock

  • Publié le 01.11.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le risque de décès d’une maladie cardiovasculaire est multiplié par 1,2 pour un arrêt entre 35 et 44 ans, par 1,6 entre 45 et 54 ans et par 1,7 entre 55 et 64 ans.
  • Arrêter de fumer entre 15 et 34 ans conduit à risque similaire aux non-fumeurs.
  • 1 hospitalisation pour maladie cardiovasculaire sur 5 est due au tabac.
Fumer tue, et notamment de maladies cardiovasculaires. Les fumeurs ont un risque trois fois plus élevés que les non-fumeurs de décéder suite à une maladie cardiaque ou un AVC. Il existe un moyen pour les fumeurs de diminuer ce risque : arrêter de fumer avant 40 ans. Selon une étude menée par des chercheurs britanniques du George Institute for Global Health, cela diminue les risques de 90%. Les scientifiques ont publié les résultats de leurs recherches le 28 octobre dans le Journal of the American Heart Association.

Ne pas fumer avant 15 ans, arrêter avant 40 ans

Fumer à n’importe quel moment n’est pas anodin. Que ce soit tôt ou plus tard dans la vie, cela a des conséquences. “L'âge auquel une personne commence à fumer est un facteur important et souvent négligé, et ceux qui commencent à fumer à un jeune âge courent un risque particulièrement élevé de mourir prématurément d'une maladie cardiovasculaire”, précise Blake Thomson, auteur principal de l’étude. Les chercheurs ont analysé les données de 400 000 adultes américains. Parmi eux, 58% sont des non-fumeurs, 23% d’anciens fumeurs et 19% sont fumeurs. Chez les participants qui consomment régulièrement des cigarettes, 2% ont commencé avant l’âge de 10 ans et 19% entre 10 et 14 ans.

Les résultats de l’étude ont montré qui commencé tôt et s’arrêter tôt de fumer a une influence sur les risques cardiaques. Pour les anciens fumeurs, l’âge auquel ils ont arrêté influe sur les risques de succomber d’une telle pathologie. Par rapport aux non-fumeurs, le risque de décès d’une maladie cardiovasculaire est multiplié par 1,2 pour un arrêt entre 35 et 44 ans, par 1,6 entre 45 et 54 ans et par 1,7 entre 55 et 64 ans. Arrêter de fumer entre 15 et 34 ans conduit à risque similaire aux non-fumeurs. “Le fait d'arrêter de fumer à tout âge est associé à un risque sensiblement plus faible que celui de continuer à fumer, la réduction du risque étant la plus importante chez ceux qui avaient arrêté avant 40 ans”, ont observé les chercheurs.

1 hospitalisation pour maladie cardiovasculaire sur 5 due au tabac

En France, environ un séjour à l’hôpital sur 5 (21%) pour une maladie cardiovasculaire est imputable à une consommation de tabac, selon des chiffres publiés par Santé publique France le 19 mars dernier dans son Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire. En se basant sur les données de 2015, elle estime que si seulement 20% de la population française fumait contre 24% actuellement, ce sont 26 000 hospitalisations qui pourraient être évités chaque année.






Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité