• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles du sommeil

Narcolepsie : quels sont les principaux symptômes ?

La narcolepsie est une maladie chronique, elle provoque des envies de dormir incontrôlables plusieurs fois par jour. 

Narcolepsie : quels sont les principaux symptômes ? Gorodenkoff/iStock

  • Publié le 27.09.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les causes de la narcolepsie sont encore mystérieuses : les chercheurs pensent à des origines génétiques, mais des émotions intenses ou des traumatismes crâniens pourraient aussi la déclencher. Aussi appelée maladie de Gélineau, la pathologie est incurable, seuls les symptômes les plus gênants peuvent être pris en charge. Des médicaments permettent de réduire les endormissements diurnes et un apprentissage des conduites à tenir en cas d’hypersomnolence peut aider à mieux vivre la maladie au quotidien. Selon les patients, les manifestations de la narcolepsie peuvent varier, mais il existe cinq symptômes principaux : 

La somnolence diurne excessive 

Ce symptôme est ressenti par toutes les personnes souffrant de narcolepsie. Il se caractérise par des envies irrépressibles de dormir en journée, un manque de vigilance et une fatigue très importante. Pour les personnes touchées, cela a des conséquences négatives sur le travail, les relations sociales, mais aussi dans la réalisation des tâches quotidiennes. 

Les hallucinations hypnagogiques 

Ces rêves apparaissent au moment de l’endormissement. Ils sont souvent effrayants, mais ne durent que quelques secondes. Les hallucinations peuvent être visuelles, auditives ou kinesthésiques, c’est-à-dire liées à la perception du corps dans l’espace. La personne peut aussi bien avoir l’impression qu’on la touche que voir des araignées partout. 

Les interruptions de sommeil

Les personnes narcoleptiques peuvent avoir tendance à se réveiller souvent pendant la nuit. Elles sont sujettes aux cauchemars et aux crises de somnambulisme. 

La paralysie du sommeil  

Au moment de l’endormissement ou du réveil, la personne ne peut plus bouger ni parler, pourtant elle est éveillée. Un tiers des personnes narcoleptiques seraient concernées par la paralysie du sommeil. 

La cataplexie

Il s’agit d’une perte de tonus musculaire, présente dans 70 à 80 % des cas. Elle est généralement déclenchée par une émotion comme le rire ou la peur et se manifeste sous forme de crise. La personne reste consciente mais ne peut plus bouger certaines parties de son corps, voire être totalement immobilisée. Généralement, une crise dure quelques minutes, mais selon les individus la durée et l’intensité peuvent varier. 

La narcolepsie est une maladie rare, elle toucherait environ 2 personnes sur 10 000. Mais 50% des malades ne savent pas qu’ils en sont atteints car la pathologie est difficile à diagnostiquer : certains de ses symptômes ressemblent à ceux de la dépression, de l’insomnie ou de l’apnée du sommeil. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité