• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nouvelle thérapie ?

Covid-19 : les statines réduiraient la gravité de l’infection

Utilisées pour faire baisser le taux de cholestérol, les statines réduiraient le risque d'infection grave à la Covid-19 car elles éliminent le cholestérol utilisé par le virus pour infecter l’organisme.

Covid-19 : les statines réduiraient la gravité de l’infection rogerashford/iStock

  • Publié le 04.10.2020 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En éliminant le cholestérol des membranes cellulaires, utilisé par le SARS-CoV-2 pour pénétrer dans les cellules pulmonaires, les statines réduiraient la gravité de l'infection.
  • Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques, utilisant le gène CH25H, qui inhibe la capacité du virus à pénétrer dans les cellules.

Alors qu’il n’existe actuellement ni vaccin, ni traitement pour lutter contre l’infection au SARS-CoV-2, utiliser des médicaments déjà sur le marché car considérés comme sans danger pour l’humain est l’une des pistes thérapeutiques privilégiées par de nombreuses agences de santé dans le monde pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Si l’efficacité de certains traitements, comme l’antiviral remdesivir, est encore débattue au sein de la communauté scientifique, d’autres classes de médicaments ont montré des résultats encourageants. C’est le cas notamment des statines, des médicaments hypocholestérolémiants utilisés pour faire baisser le taux de cholestérol, et qui font l’objet de nouveaux travaux publiés dans l'American Journal of Cardiology.

Selon leurs auteurs, de l’université de San Diego (États-Unis), les statines sont associées à une réduction du risque de développer une forme grave de Covid-19, ainsi qu'à des temps de récupération plus rapides. En cause : cette élimination du cholestérol des membranes cellulaires empêcherait le coronavirus d'y pénétrer, estime une autre étude, publiée cette fois dans The EMBO Journal.

Moins de forme grave et une meilleure récupération

Pour pénétrer les cellules pulmonaires et établir des infections respiratoires, le SARS-CoV-2 utilise une molécule appelée ACE2. Celle-ci se trouve à la surface de la plupart des cellules humaines, où elle aide à réguler et à abaisser la pression sanguine.

Il est donc nécessaire de bloquer cette “poignée de porte” utilisée par le coronavirus pour atteindre les cellules pulmonaires. Les statines, qui affectent la molécule ECA2, pourraient être la réponse.

Pour tester l’efficacité de cette classe de médicaments anti-cholestérol, les chercheurs ont analysé rétrospectivement les dossiers médicaux de 170 patients atteints de Covid-19 et de 5 281 patients témoins hospitalisés à l'UC San Diego Health entre février et juin 2020. Ils ont collecté des données anonymes incluant la gravité de la maladie, la durée du séjour à l'hôpital, les résultats et l'utilisation de statines, d'inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA) et d'antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA) dans les 30 jours précédant l'admission à l'hôpital.

Parmi les patients atteints de Covid-19, 27% prenaient activement des statines à leur admission, tandis que 21% prenaient un inhibiteur de l'ECA et 12% un ARA.

Les chercheurs ont alors découvert que la prise de statines avant l’hospitalisation pour Covid-19 diminuait de 50% le risque de développer une forme grave de la maladie. Les patients sous statines se rétablissaient également plus rapidement que ceux qui ne prenaient pas de médicaments hypocholestérolémiants.

“Nous avons découvert que les statines sont non seulement sûres mais aussi potentiellement protectrices contre une infection grave par Covid-19, explique la professeure Lori Daniels, directrice de l'unité de soins intensifs cardiovasculaires de l'UC San Diego Health. Les statines peuvent spécifiquement inhiber l'infection par le SARS-CoV-2 grâce à ses effets anti-inflammatoires connus et à ses capacités de liaison car cela pourrait potentiellement arrêter la progression du virus."

Le rôle-clé du gène CH25H

Comment expliquer cet effet protecteur des statines contre l’infection au coronavirus ? Une autre étude, menée par le professeur Tariq Rana, chef de la division de génétique du département de pédiatrie de la faculté de médecine de l’université de San Diego s’est penchée sur l’action des statines sur un gène appelé CH25H, qui code une enzyme qui modifie le cholestérol. “J'étais excité parce qu'avec le VIH, Zika et quelques autres, nous savions que le CH25H bloque la capacité du virus à entrer dans les cellules humaines", rapporte le chercheur.

En testant l’activité enzymatique du gène CH25H, l’équipe de recherche a constaté que celui-ci produisait une autre enzyme appelée ACAT, qui épuise le cholestérol présent sur la membrane des cellules. Elle a donc exposé le SARS-CoV-2 au gène CH25H : celui-ci a alors inhibé la capacité du virus à pénétrer dans les cellules, bloquant ainsi presque complètement l'infection. “La différence entre les cellules non traitées et celles traitées avec le 25HC était comme le jour et la nuit", affirme le professeur Rana.

Alors que le SARS-CoV-2 utilise le récepteur ACE2 pour se fixer initialement sur une cellule, l'étude de Rana suggère que le virus a également besoin de cholestérol (normalement présent dans les membranes cellulaires) afin de fusionner avec la cellule et d'y pénétrer. Le 25HC enlève une grande partie du cholestérol de cette membrane, empêchant ainsi l'entrée du virus.

De la même manière, les statines sont probablement bénéfiques pour prévenir ou réduire la gravité de l'infection par le SARS-CoV-2 car, tout en étant destinées à éliminer le cholestérol des vaisseaux sanguins, elles éliminent également le cholestérol des membranes cellulaires. Par conséquent, le coronavirus ne peut pas y pénétrer.

Désormais, les chercheurs souhaitent développer le gène CH25H comme thérapie. Selon eux, il pourrait s’avérer encore plus efficace comme antiviral que les statines car il agit spécifiquement sur le cholestérol des membranes cellulaires, et non sur le cholestérol dans tout l’organisme. De plus, les statines peuvent provoquer des effets secondaires négatifs, notamment des problèmes digestifs et des douleurs musculaires, et peuvent ne pas être une option pour de nombreuses personnes atteintes de Covid-19.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité