• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Décès précoces

Lutte contre la mortalité infantile : la Covid-19 menace les progrès réalisés

Les perturbations des services de santé infantile dues à la pandémie de Covid-19 menacent la vie de millions d'enfants dans le monde. 

Lutte contre la mortalité infantile : la Covid-19 menace les progrès réalisés paulaphoto / istock.

  • Publié le 09.09.2020 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La pandémie de Covid-19 a entraîné des perturbations majeures dans les services de santé pédiatriques.
  • Les associations appellent les pouvoirs publics à se mobiliser sur la question.

Baisse de la vaccination, impossibilité d'accès aux services pédiatriques, peur d’accoucher à l’hôpital… La Covid-19 pourrait annuler des décennies de progrès concernant les décès infantiles. "Les perturbations des services de santé infantile et maternelle dues à la pandémie de Covid-19 mettent en danger des millions de vies supplémentaires", s’inquiètent les associations.

Les enfants se voient refuser l'accès aux services de santé

Le nombre de décès d'enfants de moins de cinq ans dans le monde a atteint son point le plus bas en 2019, passant de 12,5 millions en 1990 à 5,2 millions, selon de nouvelles estimations. Depuis lors, cependant, les enquêtes d'UNICEF et de l'OMS révèlent que la pandémie de Covid-19 a entraîné des perturbations majeures dans les services de santé pédiatriques, menaçant de réduire à néant des décennies de progrès durement acquis.

"La communauté mondiale a fait trop de progrès dans la diminution des décès d'enfants évitables pour permettre à la pandémie Covid-19 de nous arrêter dans notre élan", a déclaré Henrietta Fore, directrice générale d'UNICEF. "Lorsque les enfants se voient refuser l'accès aux services de santé parce que le système est débordé, et lorsque les femmes ont peur d'accoucher à l'hôpital par crainte d'être infectées, elles peuvent elles aussi être victimes de Covid-19. Sans investissements urgents pour relancer les systèmes et services de santé perturbés, des millions d'enfants de moins de cinq ans, en particulier les nouveau-nés, pourraient mourir", avertit-elle.

Au cours des 30 dernières années, les services pédiatriques ont de mieux en mieux réussi à prévenir ou à traiter l'insuffisance pondérale à la naissance, les complications pendant l'accouchement, la septicémie néonatale, la pneumonie, la diarrhée et le paludisme, ainsi qu’à promouvoir la vaccination infantile.

Perturbation des bilans de santé des enfants

Une enquête d'UNICEF réalisée au cours de l'été 2020 dans 77 pays a cependant révélé que près de 68% des pays ont signalé au moins une certaine perturbation des bilans de santé des enfants et des services de vaccination. En outre, 63% des pays ont signalé des perturbations dans les contrôles prénataux et 59% dans les soins postnataux. Par ailleurs, une récente enquête de l'OMS basée sur les réponses de 105 pays a révélé que 52% des pays ont signalé des perturbations dans les services de santé pour les enfants malades et 51% dans les services de gestion de la malnutrition.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, conclut : "maintenant, nous ne devons pas laisser la pandémie de Covid-19 faire reculer les progrès remarquables réalisés pour nos enfants et les générations futures. Il est plutôt temps d'utiliser ce que nous savons fonctionner pour sauver des vies et de continuer à investir dans des systèmes de santé plus solides et plus résistants". 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité