• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Les aliments ultra-transformés nous font vieillir plus vite

Les aliments ultra-transformés modifient les cellules responsables du vieillissement biologique. 

Les aliments ultra-transformés nous font vieillir plus vite Vera_Petrunina / istock.

  • Publié le 01.09.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les scientifiques se sont basés sur les télomères, de petites structures présentes dans nos chromosomes, qui raccourcissent avec l’âge.
  • Les participants qui mangeaient le plus de produits ultra-transformés avaient presque deux fois plus de risques d'avoir des télomères courts.

Encore un mauvais point pour les aliments ultra-transformés, dont l’impact néfaste sur la santé est désormais démontré par de nombreuses études. Selon de nouvelles recherches, ce type de nourriture accélère le vieillissement.

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques se sont basés sur les télomères, de petites structures présentes dans nos chromosomes, qui se raccourcissent avec l’âge. "La longueur télomérique est un marqueur de l'âge biologique qui peut être affecté par des facteurs alimentaires via des mécanismes d'oxydation et d'inflammation", précisent les chercheurs en préambule. Partant de ce constat, "nous avons cherché à évaluer l'association entre la consommation d’aliments ultra-transformés et le risque d'avoir des télomères courts au sein d’une population assez âgée", poursuivent-ils.

Longueur télomérique

La cohorte de l’étude comprenait 886 participants, dont 645 hommes et 241 femmes, tous âgés entre 57 à 91 ans. La longueur télomérique a été mesurée à partir d'échantillons de salive. La consommation d’aliments ultra-tranformés a été évaluée selon la grille suivante : consommation faible, consommation moyennement faible, consommation moyennement élevée et consommation élevée.

Résultat : "les participants qui mangeaient le plus de produits ultra-transformés avaient presque deux fois plus de risques d'avoir des télomères courts", donc présentaient un vieillissement biologique plus important que ceux qui mangeaient sainement.

Un aliment ultra-transformé s’oppose au produit brut

Ces travaux ont été conduits par Lucia Alonso-Pedrero, sous la direction d’Amelia Marti de l’Université de Navarre (Pampelune, Espagne), et sont parus dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

Pour faire simple, un aliment ultra-transformé s’oppose au produit brut, que l’on achète et cuisine soi-même. "La définition la plus récente (2017) présente les aliments ultra-tranformés comme des formulations industrielles élaborées, contenant au minimum 5 ingrédients tels que des graisses, du sucre, du sel et surtout des additifs non utilisés en cuisine domestique, destinés à imiter les propriétés naturelles des aliments bruts ou à masquer des saveurs non désirées", complète le Cerin.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité