• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sérothérapie

Covid-19 : qu’est-ce que le traitement au plasma autorisé aux États-Unis ?

Les autorités sanitaires américaines viennent d’autoriser “en urgence” la transfusion de plasma sanguin de personnes guéries de la Covid-19 à des patients hospitalisés dans un état critique. En quoi consiste ce traitement controversé ?

Covid-19 : qu’est-ce que le traitement au plasma autorisé aux États-Unis ? sudok1/iStock

  • Publié le 25.08.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le traitement par plasma sanguin est connu et utilisé depuis le XIXe siècle. Il consiste à booster le système immunitaire des malades en leur injectant du plasma sanguin de patients guéris de la Covid-19.
  • Son efficacité est vivement débattue au sein de la communauté scientifique.
  • L'Organisation mondiale de la Santé juge que les preuves de son efficacité sont à jour de « faible qualité ».

Une “percée historique” qui pourrait “sauver un nombre considérable de vies”. Voici comment le président américain Donald Trump a qualifié dimanche 23 août la décision de la Federal Drugs Admnistration (FDA), l’agence sanitaire des États-Unis, de transfuser aux patients hospitalisés dans un état grave du plasma sanguin provenant de personnes ayant guéri de la Covid-19.

Autorisé “en urgence" et à grande échelle par la FDA, ce traitement fait pourtant l’objet de discussions au sein de la communauté scientifique, et n’a pas pour le moment prouvé définitivement son efficacité.

Qu’est-ce que le traitement par transfusion de plasma ?

Utilisée pour la première fois en 1892 contre le bacille responsable de la diphtérie, puis en 1918 pour combattre la grippe espagnole, cette méthode consiste à administrer à des malades de la Covid-19 du plasma sanguin de patients ayant guéri de la maladie. Considéré comme de “l’or liquide” par certains scientifiques, le plasma sanguin contient un grand nombre d’anticorps qui, injectés en grand nombre, permettraient au malade de développer des défenses immunitaires capables de combattre le virus SARS-CoV-2.

Le traitement est-il efficace ?

Déjà autorisé dans d’autres pays, comme la France, l’Autriche ou la Chine, le traitement au plasma sanguin n’en est pas moins controversé. En cause : son efficacité difficile à prouver. Interrogé par France 24, l’épidémiologiste à l'Institut Karolinska de Stockholm Joakim Dillner explique : “Les recherches cliniques et l'utilisation en milieu hospitalier indiquent, en effet, que les transfusions de plasma sanguin peuvent réduire le temps d'hospitalisation et faire baisser le taux de mortalité."

Pourtant, pour l’heure, les essais cliniques attestant son efficacité manquent encore. Une étude la Clinique Mayo (États-Unis) a par exemple montré que les transfusions de plasma sanguin précoces réduisaient le taux de mortalité chez les patients. Mais l’étude n’est pas un essai clinique et n’a pas encore été évaluée par ses pairs.

D’autres travaux, cette fois-ci menés par l’université Johns Hopkins (États-Unis) ont pour objet d’immuniser des sujets au SARS-CoV-2 en leur injectant du plasma d’anciens malades. Les résultats définitifs ne sont pas encore connus.

La FDA elle-même a rappelé dans un communiqué que ce traitement est utilisé actuellement sur plus de 70 000 patients, soit en état critique, soit dans le cadre d’essais cliniques. “Je m'engage à mettre sur le marché des traitements sûrs et potentiellement utiles pour Covid-19 aussi rapidement que possible afin de sauver des vies, a déclaré le docteur Stephen M. Hahn, commissaire de la FDA. Nous sommes encouragés par les premières données prometteuses que nous avons vues sur le plasma en convalescence. Les données des études menées cette année montrent que le plasma des patients qui se sont remis de la Covid-19 peut aider à traiter ceux qui souffrent des effets de ce terrible virus.”

“En même temps, nous continuerons à travailler avec les chercheurs pour poursuivre les essais cliniques randomisés afin d'étudier la sécurité et l'efficacité du plasma de convalescence dans le traitement des patients infectés par le nouveau coronavirus", a-t-il ajouté.

L’OMS invite à la prudence

De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé se montre plus mesurée sur le traitement plasma sanguin. “Un certain nombre d'essais cliniques sont en cours dans le monde portant sur le plasma de convalescence par rapport aux soins standard, a rappelé lors d’une conférence de presse Soumya Swaminathan, directrice exécutive de l'OMS. Seuls quelques-uns d'entre eux ont en fait publié des résultats intermédiaires (…) et pour l'instant, la qualité des preuves est encore très faible."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité