• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Recherche scientifique

Covid-19 : que nous apprennent les autopsies des patients décédés ?

Des scientifiques de l’Imperial College de Londres ont réalisé des autopsies sur des patients décédés de la Covid-19. Tous avaient de graves lésions pulmonaires ainsi que des thromboses dans des organes vitaux. 

Covid-19 : que nous apprennent les autopsies des patients décédés ? sudok1/istock

  • Publié le 23.08.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Des scientifiques se pressent de trouver un vaccin contre le nouveau coronavirus, d’autres tentent de mieux comprendre comment se transmet le virus et ce qu’il provoque dans l’organisme. À l’Imperial College de Londres, des chercheurs ont réalisé 10 autopsies sur des patients décédés de la Covid-19. Ils ont constaté que tous souffraient de lésions pulmonaires et rénales. Neuf d’entre eux avaient aussi des thromboses dans l’un des organes vitaux (coeur, poumon ou rein). Si l'échantillon semble petit, c'est la plus grande étude post mortem sur la Covid-19 jamais réalisée au Royaume-Uni. Les résultats ont été publiés dans The Lancet Microbe. 

Des patients de 22 à 97 ans

"L’analyse tirée des autopsies pour la recherche sur la Covid-19 est nécessaire pour en apprendre davantage sur la maladie, souligne le docteur Michael Osborn, co-auteur de l’étude. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers ceux qui ont consenti à cette recherche. Les patients décédés étaient âgés de 22 à 97 ans. La plupart d’entre eux sont décédés suite à une trop forte pression artérielle et une maladie pulmonaire chronique obstructive. Pendant les premiers stades de la maladie, tous ont souffert de fièvre et d’au moins deux troubles respiratoires, comme la toux ou les difficultés à respirer. Leur décès a eu lieu dans les trois semaines après l’apparition des symptômes. Deux patients souffraient d’une pancréatite aigüe au moment de leur mort, mais les chercheurs n’ont pas réussi à déterminer si elle était due à la Covid-19 ou à d’autres facteurs.

Des recherches nécessaires pour la création de traitements 

Le Royaume-Uni a connu un grand nombre de décès liés à la Covid-19, ajoute Brian Haley, co-auteur de l’étude, la recherche pour des traitements efficaces passera par une compréhension des effets de la maladie sur l’organisme.” Avec son équipe, ils suggèrent de prescrire des anti-coagulants aux patients dans un état grave pour empêcher la formation de caillots sanguins. Leurs recherches devraient permettre de mettre au point de nouveaux traitements. 

Outre-manche, la Covid-19 a fait plus de 41 000 morts. Dans certaines régions du pays, des confinements localisés ou des restrictions sont mis en place pour contrer une augmentation des contaminations. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité