• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sécurité des médicaments

Les excipients des médicaments peuvent avoir des effets secondaires

Les excipients, ce sont les colorants, les conservateurs ou les anti-microbiens qui permettent de sécuriser la consommation des médicaments. 

Les excipients des médicaments peuvent avoir des effets secondaires Eugeniusz Dudzinski/iStock

  • Publié le 29.07.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est nécessaire d’ajouter quelques molécules aux médicaments pour qu’ils deviennent consommables sans danger. En principe, ces produits ajoutés n’ont pas de conséquence sur l’organisme. Dans la revue Science, des chercheurs prouvent qu’ils peuvent avoir des effets négatifs sur l’organisme. 

Des excipients nécessaires 

Les médicaments sont composés de molécules qui soignent et d’autres composés qui permettent leur bonne assimilation ou conservation. Il peut s’agir de colorants, d’anti-microbiens ou de conservateurs. “Ces ingrédients ont un rôle primordial et permettent de garantir que le principe actif du médicament est délivré de manière sûre et effective, et cela permet aussi de garantir sa stabilité ou de reconnaître rapidement les pilules selon leur couleur”, précisent les chercheurs dans un communiqué. Ces composants sont généralement appelés excipients. 

Une action sur les enzymes et les récepteurs 

Grâce à des bases de données, près de 3 300 de ces composés ont été analysés par l’équipe de recherche : 38 d’entre eux peuvent avoir des interactions avec des récepteurs ou des enzymes chez l’humain. Les chercheurs précisent que leur étude n’a pas analysé les effets précis sur l’organisme, mais mettent en avant les risques potentiels. “Nos données montrent qu’alors que de nombreux excipients sont inertes, un bon nombre a des effets indésirables sur les protéines humaines, connues pour avoir un rôle important dans la santé", analyse Brian Shoichet, auteur de l’étude. 

Des innovations à venir 

Des études supplémentaires devraient être lancées pour tester ces conclusions sur des modèles animaux. Les scientifiques pourront ainsi déterminer quels excipients produisent réellement des effets secondaires. Ils estiment que la plupart des composés problématiques pourront être remplacés par des substances inoffensives. “Après des décennies avec peu d’innovations dans la formulation des médicaments, nous voyons cela comme une opportunité pour un partenariat public-privé entre les universités, les autorités et les groupes pharmaceutiques pour chercher de nouveaux et surtout de meilleurs excipients”, conclut l’auteur de la recherche. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité