• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Interview

Discours politique de Kanye West : "un bipolaire qui ne va pas bien”, analyse un psychiatre

En larmes, le rappeur Kanye West a prononcé un discours confus pour lancer sa campagne présidentielle. Le psychiatre Jean-Victor Blanc revient sur le trouble bipolaire dont souffre le célèbre mari de Kim Kardashian.

Discours politique de Kanye West : \ Capture d'écran / © Crédit photo : Maxppp

  • Publié le 22.07.2020 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Kanye West en larmes, racontant qu'il souhaitait que son épouse avorte à l'annonce de sa première grossesse. C'est sûrement l'image qui sera la plus commentée du discours de campagne du rappeur américain de 43 ans. Dimanche soir, lors de son premier meeting officiel pour la course à l'élection présidentielle américaine, Kanye West a tenu des propos confus. Dans un entretien à Pourquoi docteur, Jean-Victor Blanc, psychiatre à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, nous explique en quoi l'incongruité du discours du chanteur est un marqueur de sa bipolarité. 

Les vidéos du lancement de campagne de Kanye West ont fait le tour du monde, sidérant les internautes. En tant que psychiatre, quelle est votre lecture du discours du rappeur, candidat à la présidence des Etats-Unis ?

C’est compliqué de poser un diagnostic certain sur la seule visualisation de vidéos. Néanmoins, les crises de larmes et la confusion du discours évoquent sans aucun doute une détresse psychique ; c’est quelqu’un qui ne va pas bien. Son attitude rappelle celle qu’il avait eu lors d’un de ses concerts, où il avait développé des troubles de comportement et un délire de persécution devant le public. A l’époque, cette crise l’avait conduit à une hospitalisation.



Kanye West est diagnostiqué bipolaire depuis quatre ans. Qu’est-ce que cette maladie psychiatrique ?

Le trouble bipolaire est une maladie mentale chronique, qu’il est possible de contrôler mais pas de faire disparaître. Elle se caractérise par l’alternance de trois phases :

-       La phase maniaque, pendant laquelle le cerveau tourne à mille à l’heure, déclenchant des achats compulsifs, des projets mégalomaniaques ou farfelus, de la paranoïa, ou encore une réduction importante du temps de sommeil.

-       La phase dépressive, qui se caractérise par les troubles de la dépression classique (modification de l’appétit, idées noires, perte de motivation et de facultés de décision, diminution du sentiment de plaisir…)

-       La phase d’euthymie, où tout va bien.

En quoi cette maladie est-elle différente de la dépression ?

La grosse différence entre bipolarité et dépression, c’est la présence de phases maniaques chez les personnes bipolaires.

Kanye West a longtemps revendiqué de ne pas se soigner. Concrètement, que risque-t-il ?

Moins un patient se soigne, plus le risque de décompensation augmente. Lors d’une phase dépressive, le malade peut s’isoler socialement, ou passer à côté d’opportunités de carrière par exemple. Mais les plus grosses conséquences de la maladie découlent des phases maniaques, pendant lesquelles le patient peut accuser son entourage de tout et n’importe quoi, ne plus avoir conscience des risques de tous les jours, oublier sa pathologie, agir bizarrement en public, dépenser tout son argent… Les conséquences sociales et professionnelles peuvent être désastreuses.

Suite à son discours, le chanteur a accusé sa femme Kim Kardashian de vouloir le faire interner. Concrètement, que peuvent faire les proches face à un bipolaire qui fait une crise dépressive ou maniaque ?

En France, la meilleure chose à faire est de conduire le malade aux urgences psychiatriques, pour qu’il puisse y être évalué, soigné et mis en contact avec ses proches et son équipe de soin. J’ai par exemple le contact de proches de mes patients bipolaires, que je peux activer si je vois que c’est nécessaire. Les proches de mes malades peuvent aussi m’appeler en cas de problème. Plus la phase maniaque ou dépressive est prise tôt, moins les traitements et leur durée seront lourds. Les hospitalisations sont loin d’être systématiques en cas de crise.

Une bonne stratégie consiste aussi à signaler au malade que sa phase ressemble aux précédentes, pour qu’il puisse reprendre conscience de sa pathologie. Par exemple, on peut lui dire : “Souviens-toi, à l’époque, tu avais perdu ton travail…".

Sur le plus long terme, j’invite les malades à faire de la psycho-éducation, qui leur permet de mieux connaître leur maladie, et donc à mieux réagir en cas de crise.

Le trouble bipolaire est-il compatible avec des responsabilités politiques?

Tout à fait, à condition que la personne soit suivie et traitée. Un bipolaire qui se soigne vit normalement. Il y a de nombreux exemples de personnes célèbres qui souffrent ou ont souffert de bipolarité : Winston Churchill, Mariah Carey, Gérard Garouste… Aucun métier (banquier, médecin, artiste…) n’est contre-indiqué pour les bipolaires, avoir une activité professionnelle stabilise même les malades. D’ailleurs, beaucoup se moquent ou critiquent Kanye West suite à son discours politique, mais on peut rappeler qu’il vient de devenir milliardaire, donc qu’il a plutôt très bien mené sa barque jusqu’ici.
 
Quelle est l’incidence de la bipolarité ?

Le trouble bipolaire touche environ 2% de la population française.


Jean-Victor Blanc est psychiatre, auteur de “Pop et psy” paru en 2019 aux éditions Plon. Il anime aussi des conférences sur les maladies mentales, qui reprendront en septembre 2020.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité