• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La santé en vacances

Profiter des vacances en France pour découvrir les produits régionaux

Souvent constitués de viande et de matière grasse, les produits régionaux et spécialités locales ne semblent pas appropriés aux vacances d'été. Pourtant, c'est le moment idéal pour en profiter.

Profiter des vacances en France pour découvrir les produits régionaux philipimage/iStock

  • Publié le 18.07.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Découverte, saveur, curiosité, gourmandise. Tels sont les bienfaits des produits régionaux pour Hélène Lemaire, diététicienne nutritionniste. “L'un des intérêts des vacances en France est de découvrir de nouveaux aliments, produits localement, en circuit-court", estime-t-elle. Ainsi, pas de transport depuis l'étranger. Surtout, cela donne lieu à une ouverture culturelle sur la région que l'on visite. 

“En général, on connaît tous les fruits et légumes, mais consommer localement permet de goûter des viandes et des spécialités culinaires, comme le gésier ou le confit de canard dans le Sud-Ouest”, reprend Hélène Lemaire. Prudence, cependant : il convient de bien s'assurer que les aliments soient produits localement. “Très souvent, le canard vient de Hongrie ou de Bulgarie mais est confit dans le Sud-Ouest, déplore la diététicienne nutritionniste. C'est comme la charcuterie corse : la viande arrive très fréquemment surgelée des pays de l'Est. Il suffit que la salaison se fasse en Corse pour que le produit soit labelisé".

“Le confit de canard du Sud-Ouest, c'est du bon gras”

Autre exemple : la saucisse de Morteau, originaire de Franche-Comté, dans l'est de la France. “Je pense qu'il en existe des industrielles, avec une viande venant de l'Union européenne”, avance l'experte. Si le problème ne réside pas dans les risques sanitaires, cela pose la question de l'idée de “contrefaçon”. “On paye plus cher pour un produit de la région, qui, au final, est falsifié”, précise Hélène Lemaire. Pour veiller à ce que le produit soit véritablement local, l'experte recommande de demander directement en magasin d'où il vient et de se renseigner au maximum sur sa qualité.

Par ailleurs, contrairement à ce que l'on pourrait croire, les plats qui font la réputation d'une région, comme la choucroute alsacienne, la tartiflette savoyarde, la carbonnade du Nord, la truffade auvergnate, ou encore la bouillabaisse provençale, ne nuisent pas à notre santé, bien qu'ils soient riches. “Par exemple, le confit de canard du Sud-Ouest, c'est du bon gras, assure la diététicienne nutritionniste. On y trouve des acides gras similaires à ceux de l'huile d'olive, donc des protecteurs cardiovasculaires.”

“Les bienfaits des produits régionaux sont plutôt psychologiques”

Il s'agit du paradoxe français. “Cela désigne le fait que, même si l'on mange très gras dans le Sud-Ouest, il y a très peu d'infarctus”, explique Hélène Lemaire. En revanche, on peut trouver des nitrites, ainsi que certains produits cancérigènes, dans la charcuterie. “Si l'on consomme localement, chez quelqu'un qui travaille avec des bêtes bien nourries, de belle qualité, et que l'on ne fait pas d'abus, il n'y a pas de problème”, précise l'experte. Pour elle, les vacances sont faites pour se faire plaisir : comment aller en Savoie sans déguster de fromage ? “En réalité, les bienfaits des produits régionaux sont plutôt psychologiques que physiologiques”, conclut Hélène Lemaire.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité