• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Signature microbiomique

Maladies chroniques du foie : l’analyse des selles peut faciliter le diagnostic

Des chercheurs viennent de mettre au point un nouvel outil capable d’analyser le microbiome dans des échantillons de selles et ainsi dépister avec une fiabilité de 90% les maladies chroniques du foie.

Maladies chroniques du foie : l’analyse des selles peut faciliter le diagnostic urfinguss/iStock

  • Publié le 05.07.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs ont mis au point un algorithme capable de détecter dans les selles les dérèglements du microbiome intestinal.
  • Leur fiabilité est estimée à 90%.
  • Sa fiabilité est de 90% dans le dépistage de la cirrhose hépatique.

Cirrhose, NASH, cancer, hépatite… Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies chroniques du foie touchent environ 844 millions de personnes dans le monde et figurent parmi les principales causes de mortalité dans de nombreux pays riches.

Si l’alcool, l’obésité, le surpoids et la sous-vaccination sont pointés du doigt comme principaux facteurs des maladies chroniques du foie, le difficile diagnostic de ces maladies est aussi à déplorer. Invasives et douloureuses, les biopsies ne sont pas toujours fiables pour détecter les lésions du foie. Quant aux IRM, elles sont coûteuses et souvent difficiles à réaliser dans les régions rurales.

Pour améliorer le dépistage de ces maladies silencieuses et insidieuses, une équipe de chercheurs de l’université de San Diego et du Salt Lake Institute (États-Unis), a créé un nouvel outil de diagnostic basé sur le microbiome capable d’identifier avec une fiabilité de 90% la fibrose et la cirrhose du foie. Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue Cell Metabolism.

Une signature mircobiomique universelle

Le microbiome est un capteur vivant et dynamique de petits changements dans la santé et les maladies du corps, et en tant que tel, il fournit une lecture précise de la santé du corps”, explique le professeur Ronald Evans, co-auteur des travaux.

Peu coûteuse et non-invasive, cette nouvelle méthode de diagnostic repose sur un algorithme d’analyse d’échantillons des selles des patients qui pourrait “être largement utilisée, en particulier dans les nombreuses régions qui manquent de cliniques et de médecins spécialisés. Elle pourrait tout simplement changer la donne, avec des implications mondiales.”

Basé sur une “signature microbiomique” de la maladie, ce test est capable de détecter jusqu’à 19 bactéries présentes dans les selles et responsables des maladies chroniques du foie, notamment la cirrhose et la fibrose. Au total, 163 échantillons provenant de volontaires sains et malades ont été analysés. La signature du microbiome a été associée à un diagnostic de cirrhose avec une précision de 94% et a permis d'identifier avec précision la cirrhose chez plus de 90% des patients.

La signature microbiomique pourrait également déterminer le stade de la fibrose hépatique, ce qui permettrait aux médecins de classer les patients en fonction du stade de la maladie et d'améliorer les stratégies de traitement.

Ces résultats démontrent qu'il est possible d'utiliser les algorithmes pour identifier une signature universelle qui peut être utilisée à établir le diagnostic précis d'une maladie, telle que la cirrhose du foie, a déclaré Tae Gyu Oh, premier auteur de l'article. Les modèles que nous avons trouvés reflètent la complexité du microbiome et la façon dont la santé intestinale affecte probablement la maladie.”

D’autres recherches sont prévues, pour étudier le lien de cause à effet entre le microbiome et les maladies hépatiques et en vérifiant si la restauration de certaines parties du microbiome entraîne une régression de la maladie ou si l'élimination de certaines bactéries l'aggrave. Les chercheurs espèrent également que cette approche pourra être utilisée pour diagnostiquer d'autres maladies, telles que les maladies inflammatoires de l'intestin, le cancer du côlon, la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies dont il a été démontré qu'elles sont probablement affectées par un microbiome dérégulé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité