• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Coronavirus : un grand foyer épidémique de plus de 1 000 personnes détecté dans un abattoir allemand

En Allemagne, un énorme foyer épidémique de plus de 1 000 personnes a été détecté dans un abattoir. Les 6 500 employés et leurs familles ont été placés en quarantaine.

Coronavirus : un grand foyer épidémique de plus de 1 000 personnes détecté dans un abattoir allemand Industryview/iStock

  • Publié le 22.06.2020 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les autorités sanitaires ont obligé les 6500 employés et leurs familles à se confiner
  • En quelques jours, le taux de reproduction du virus est passé de 1,79 à 2,88
  • La direction aurait eu du mal à collecter les données personnelles des employés et des sous-traitants à temps pour les prévenir

Un très gros foyer épidémique a été détecté dans un abattoir de Gütersloh, en Rhénanie du nord-Westphalie (Allemagne). Au moins 1 300 employés ont été testés positifs au nouveau coronavirus, obligeant les autorités sanitaires à mettre en quarantaine les 6 500 salariés et leurs familles.

Les 400 premiers cas ont été détectés mercredi, mais le bilan est monté à 803 vendredi puis à 1 029 samedi. En quelques jours, le taux de reproduction du virus est passé de 1,79 à 2,88. Les écoles et garderies de la ville qui compte 100 000 habitants ont été fermées. 

“Une crise existentielle”

Nous assistons à une épidémie à une échelle que nous n'avons jamais vue auparavant, s'est alerté côté Armin Laschet, dirigeant de la Rhénanie du nord-Westphalie. Dans toute la Rhénanie du Nord-Westphalie, le nombre d'infections diminue (- de 75% depuis le déconfinement) mais ici, dans le district de Gütersloh, les chiffres explosent, ceci est étroitement lié à l'industrie de la viande.” 

Lors d'une conférence de presse, le dirigeant de l'abattoir, Clemens Toennies, a qualifié la situation de “crise existentielle” pour la société de transformation de viande obligée de suspendre ses opérations. “En tant qu'entrepreneur, je ne peux que m'excuser. Nous en sommes la cause et en sommes pleinement responsables”, a-t-il déclaré. Clemens Toennies a expliqué que la direction avait eu du mal à collecter à temps les données personnelles des employés et des sous-traitants pour les prévenir qu'un foyer épidémique avait été détecté dans l'entreprise. 

Des propos polémiques

Plusieurs foyers de contamination ont été détectés dans des abattoirs allemands. Selon Armin Laschet, dirigeant conservateur et candidat à la succession d'Angela Merkel, ces cas “ne signifient rien du tout car des Roumains et des Bulgares sont entrés dans le pays et c'est de là que vient le virus”. En reportant la faute sur les travailleurs immigrés, Armin Laschet a suscité l'indignation. Le ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas, a sommé Armin Laschet de présenter ses excuses pour ses propos “très dangereux”.

Soixante-dix nouveaux cas ont également été confirmés à Berlin, obligeant 370 familles à rester confinées. “Nous voyons avec ces foyers que le virus n'est pas parti”, a réagi la chancelière allemande Angela Merkel. En Allemagne, 191  576 cas ont été confirmés et 8  961 décès ont été recensés depuis le début de la pandémie, faisant de cet Etat l'un des pays européens les mieux organisé face à la crise sanitaire. A titre de comparaison, 160  377 cas ont été confirmés en France et 29  640 décès comptabilisés. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité